Test – Gravity Rush 2, une très jolie exclu pour la PlayStation 4

Par posté le 17 janvier 2017

Après un premier épisode sympathique sorti à l’époque sur vita la série des Gravity Rush prend finalement son envol avec un second volet qui devrait facilement trouver son public.

L'univers graphique de Gravity Rush 2 est très coloré.

L’univers graphique de Gravity Rush 2 est très coloré.

Peu de joueurs se souviennent de cet étrange jeu d’aventure sorti sur Vita en 2012. Tout d’abord, parce qu’il était sorti exclusivement sur une console presque mort-née, qui ne connaîtra jamais le succès escompté. Ensuite, parce que le budget d’un tel projet n’avait rien de comparable avec un titre AAA. Sony s’est toutefois rapidement rendu compte du potentiel de cette franchise et a décidé de lui donner une seconde chance. Après un remaster en bonne et due forme, sorti sur PlayStation 4 en 2016, l’éditeur nous livre enfin une suite digne de ce nom.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le studio de développement a mis les petits plats dans les grands pour réussir son pari tant ce second volet n’a rien à envier aux plus gros titres AAA.

Un design superbe

Le character design est l'un des atouts principaux du jeu.

Le character design est l’un des atouts principaux du jeu.

Visuellement tout d’abord, le jeu est d’une beauté à couper le souffle avec ses décors chargés de détails et ses couleurs chatoyantes. La PlayStation 4 est véritablement exploitée à son plein potentiel avec un jeu qui n’hésite pas à jouer dans la surenchère graphique tout en plongeant dans des niveaux très vastes et “semi-ouverts” dans lequel il pourra évoluer librement en manipulant l’apesanteur. Son plus gros atout reste toutefois son design. Difficile d’ignorer le talent incroyable des designers du jeu, qui nous plongent dans des décors à couper le souffle et introduisent des personnages d’un rare charisme.

C’est bien simple, Kat, l’héroïne du jeu, fait sans doute partie des personnages les plus charismatiques que nous ayons croisé dans une production made in Japan au cours des cinq dernières années. Et les cinématiques n’y sont pas pour rien. Car les développeurs de Gravity Rush 2 ne se sont pas contentés de nous livrer un jeu d’aventure entrecoupé de quelques cinématiques remplies de séquences d’action… Chaque mission est entrecoupée par de longs dialogues entre les principaux protagonistes du jeu, qui apparaissent dans des cases de bande dessinée animées. Si la méthodologie trahit un budget limité, le résultat n’en reste pas moins superbe.

Un concept renversant

Les décors sont superbes.

Les décors sont superbes.

Au niveau de son gameplay non plus, le jeu de Sony ne déçoit pas. Tout d’abord, parce que Gravity Rush 2 nous fait vivre une expérience vraiment unique. Le jeu de Sony mélange brillamment les genres, passant de séquences d’action à des séquences d’exploration en un battement de paupière, et en n’oubliant pas d’intégrer quelques séquences de mini-jeux dans l’aventure. S’il s’agit essentiellement d’un jeu d’aventure, qui vous proposera de parcourir de vastes décors pour réaliser différents types de quêtes principales et secondaires, Gravity Rush 2 est plus nerveux qu’il n’y paraît. Et pour cause puisque l’essentiel du gameplay repose sur des affrontements avec d’étranges créatures. Le personnage que l’on incarne présente la particularité de pouvoir contrôler la gravité, et donc de se mouvoir selon ses envies dans l’espace. Moins véloce que Superman, Kat est toutefois tout autant capable de survoler des villes que le superhéros de DC Comics.

L’originalité ici, c’est que le joueur devra apprendre à maîtriser cette gravité pour se mouvoir mais également maîtriser les pouvoirs de Kat. Le personnage est en effet capable de projeter par exemple certains objets qu’elle déplace à l’aide de ses facultés exceptionnelles, pour écraser ses ennemis, mais aussi de se jeter à toute vitesse sur ses ennemis et réaliser différents enchaînements aériens. Très dynamique, le gameplay ne déçoit pas et laisse surtout de nombreuses options au joueur qui pourra choisir la manière la plus efficace de se débarrasser de ses ennemis.

Pour varier les plaisirs, l’éditeur n’a pas hésité à glisser quelques séquences de plate-forme et de glisse dans son jeu, sans oublier bien sûr les dialogues très riches qui construisent petit à petit l’univers loufoque de Gravity Rush 2. Tous les ingrédients d’un excellent jeu sont là. Et c’est sans doute ce qui fait toute la richesse de ce titre sortant des sentiers battus.

En apesanteur

gravity rush4

Si on pourra lui reprocher de plonger le joueur dans un univers inconnu sans prendre la peine de présenter ses personnages centraux ni les règles qui régissent son environnement, Gravity Rush 2 parviendra sans difficulté à vous séduire sur la longueur, que vous ayez joué ou non au premier volet. Car si le scénario est d’apparence simpliste – on parle ici d’une jeune femme aux dons fantastiques qui se retrouve malgré elle exploitée dans une colonie humaine en quête de minerais -, le joueur découvrira au fil des quêtes toute la richesse de cet univers, qui le mèneront à découvrir quelques disparités entre les membres d’une vaste communauté. La durée de vie du jeu tiendra le joueur éveillé durant tout de même plus de 20 heures – et même 30, si vous prenez la peine de parcourir les quêtes secondaires.

Au final, peu de regrets vis-à-vis de ce jeu exceptionnel qui aurait sans doute mérité une meilleure introduction. Car son principal défaut finalement n’est ni plus ni moins que d’être la suite d’un jeu méconnu, et de placer le joueur au cœur d’une intrigue et d’un univers qui aurait mérité d’être plus joliment introduits aux nouveaux joueurs…

Les +

  • De superbes graphismes
  • Un univers riche et coloré
  • Le charisme des personnages centraux
  • Un concept unique
  • Une solide durée de vie
  • Les –

  • Quelques soucis de caméra
  • Les premiers pas
  • Quelques missions moins intéressantes
  • Conclusion

    Avec ses personnages attachants, son univers coloré, ses combats intenses et ses superbes graphismes, Gravity Rush 2 est incontestablement l’un des meilleurs jeux de ce début d’année 2017 et une exclusivité incontournable sur PlayStation 4. A la croisée des genres, le jeu de Sony mélange brillamment les séquences d’action, d’exploration et de plates-formes. Si on regrette des débuts difficiles ainsi que quelques soucis au niveau de la caméra, pas toujours facile à contrôler lors des balais aériens de Kat, difficile de trouver de réels défauts à ce jeu d’aventure exceptionnel qui est sans aucun doute la surprise de ce début d’année.

    Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

    Articles similaires

    Un commentaire

    1. Pingback: Les 3 jeux vidéo qu’il ne fallait pas manquer en janvier | geeko

    Réponse

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>