Apple, Facebook, Google… refusent de créer le registre des musulmans voulu par Trump

Par posté le 19 décembre 2016

Le nouveau président des Etats-Unis tient à répertorier tous les Américains musulmans.

Crédit : D.R.

Crédit : D.R.

Donald Trump l’a énoncé durant sa campagne : il souhaite créer un registre dans lequel on trouverait la trace de tous les musulmans établis sur le territoire américain. Pour réussir à concrétiser ce projet, il a besoin de l’aide de l’industrie technologique. Cependant, les entreprises qui la composent sont réticentes.

Effectivement, si Twitter fut la première firme à refuser, c’est au tour d’Apple, d’IBM, de Microsoft, de Facebook, de Google et d’Uber de lui emboîter le pas. Oracle et Amazon, quant à elles, n’ont pas encore précisé si elles aideraient le président. D’ailleurs, quelques jours avant le sommet organisé par Trump, où les CEO des plus grandes sociétés technologiques du pays furent réunis, des cadres, des employés et des ingénieurs de ces entreprises ont signé une lettre dans laquelle il était indiqué qu’ils refusaient de concevoir une base de données basée sur des convictions religieuses.

C’est un coup dur pour Donald Trump puisque le suivi des musulmans américains est l’un des points importants de son programme électoral. Or, sans l’aide des différentes sociétés technologiques, il devient impossible de concrétiser une telle mesure. En effet, sans leur soutien, l’administration américaine éprouvera beaucoup de difficultés à collecter les données des citoyens.

D’ailleurs, les entreprises vont plus loin afin de mettre en lumière ce que leur demandent les autorités et l’administration US. Dans cette optique, Google a publié trois lettres de la Sécurité nationale qui révèlent ce que le gouvernement du pays souhaite recevoir de la part de la firme en matière de données d’utilisateurs.

Quoi qu’il en soit, si le sommet organisé par Trump était l’occasion pour ce dernier de se réconcilier avec des entreprises avec qui ses relations ne sont pas au beau fixe, la mission est encore loin d’être remplie. Rappelons qu’il avait notamment appelé au boycott d’Apple et avait publiquement critiqué Amazon lors de sa campagne.

Journaliste @Geeko, @BelgiumiPhone.
Twitter : @RmiLach

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>