Faut-il craquer pour le nouveau service de streaming d’Amazon?

Par posté le 15 décembre 2016

Disponible depuis hier en Belgique, le service Prime Video d’Amazon se veut le nouveau concurrent incontournable de Netflix. Mais l’offre mérite-t-elle vraiment qu’on s’y intéresse?

Des tarifs plus attractifs que chez Netflix

amazon3

C’est le gros avantage de Prime Video face à son concurrent. Amazon ne facture l’abonnement à son service de streaming que 49€ par an, contre 7,99€/mois pour la formule la plus abordable de Netflix – soit 95,88€/an. Une très grosse différence de prix que Netflix justifie en grande partie par son offre plus généreuse – notamment en exclusivités.

Contrairement à son rival, Amazon ne facture pas de frais supplémentaires pour la haute-définition. Une seule et unique formule est proposée aux clients. Reste qu’en cassant les prix, Amazon se positionne très clairement comme un service plus grand public que Netflix, qui a depuis toujours l’image d’une service très “geek”.

Une offre assez maigre

Le seul gros point faible du service à l’heure actuelle, c’est son catalogue de films et séries, désespérément vide en Belgique. On retrouve principalement des grosses productions du Box Office américain, comme The Mummy, Wanted, Jurassic Park, Transformers, Indiana Jones ou Mission Impossible, mais aussi quelques productions d’Amazon. En l’occurrence, les séries The Man in the High Castle, Mozart in the Jungle, Transparent, Red Oaks, Hand of God, Bosch et The Grand Tour. Quelques productions des chaînes AMC (Preacher, Into the badlands) et de FX (Justified) sont également au programme, mais globalement, l’offre est nettement moins riche que ce qu’on trouve sur Netflix. On comprend dès lors mieux le coût de l’abonnement…

12 films inédits par an

Comme Netflix, Amazon repose surtout ses espoirs sur les productions maisons, et en l’occurrence les 12 films produits en interne, qui seront proposés gratuitement aux abonnés du service. Chaque mois, ceux-ci pourront découvrir une nouvelle production. Amazon promet également plusieurs nouvelles séries exclusives pour 2017, dont une mettant en scène l’incontournable Jean-Claude Van Damme.

Un mode hors-ligne et des sous-titres dans toutes les langues

amazon2

Comme Netflix, Amazon propose lui aussi un mode hors-ligne qui permet à ses abonnés de visionner les programmes de leur choix une fois déconnectés du réseau. Le gros point positif par rapport à Netflix, c’est qu’il est possible de choisir la qualité de la vidéo – qui influencera la taille du fichier à télécharger. Concrètement, un épisode de la série “The Grand Tour” pèsera entre 140 Mo et 460 Mo selon la qualité visuelle choisie.

Le service propose également une grande diversité de sous-titres et de pistes audio – le Français et l’Anglais bien sûr, mais aussi le Néerlandais, l’Espagnol, l’Italien et le Portugais pour la plupart des programmes. Les cinéphiles seront donc ravis de pouvoir visionner des programmes en V.O. sous-titrés en anglais.

amazon1

Enfin, chaque fiche de film ou série donne également de nombreuses informations sur le programme : des anecdotes, des informations sur le casting et d’autres données extraites du site IMDB.

Des bonus par dizaines

L’autre gros point fort de Prime Video, c’est le fait que le service est livré dans un bundle qui comprend de nombreux autres bonus. Les abonnés à Amazon Premium peuvent ainsi bénéficier d’un eBook gratuit pour leur liseuse Kindle chaque mois, de promotions supplémentaires sur tous les produits du catalogue d’Amazon, et même d’un accès privilégié au service de streaming musical d’Amazon dans d’autres pays. Un bundle très généreux en contenu qui vise surtout à encourager les clients d’Amazon à dépenser toujours plus sur la plate-forme d’e-commerce.

En définitive, difficile de ne pas être séduit par l’application Prime Video, ses fonctionnalités et les prix de son abonnement. En revanche, les cinéphiles réfléchiront à deux fois avant de craquer pour un abonnement annuel. L’offre est encore très limitée et le catalogue d’exclusivités demande encore à se développer. Il sera dès lors intéressant de voir comment évoluera le catalogue d’Amazon au cours des prochains mois.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

4 Comments

  1. Grandbobotte

    15 décembre 2016 at 20 h 24 min

    En même temps le test aurait été un peu plus poussé, vous auriez pu rajouter qu il n’est quasiment pas possible ce service sur une TV… pas disponible sur chrome cast, ni sur Apple TV (uniquement possible via AirPlay), et le fire TV d Amazon pas dispo che. Nous…bref même à 49 euros, autant passer son chemin pour l instant…

  2. zineke

    16 décembre 2016 at 5 h 59 min

    chromecast souci google, Apple tv … bref
    mais bien iphone/android suffit de “airdropper” vers le gadget ci dessus

    Et au 21e siecle celui qui connait ces services a mini un pc home cine /shield tv ou equivalent

    De plus via amazon , enfin le retour des 3 seul présentateurs d’une vraie emission de bagnoles .

    Perso netflix/amazon ds 15 jours mon décodeur retourne chez proximus et fini de devoir supporter des pubs pour un contenu moisi et les films en avant dernieres

  3. olivier

    16 décembre 2016 at 18 h 26 min

    Euh comment on fait pour le visionner sur une TV ? c’est fou ça… sur le smartphone ca roule mais pas sur une TV …

    • poli oli

      7 février 2017 at 9 h 47 min

      tu prend chromrcast est cbon

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>