Deliveroo expérimente les repas en kit à Bruxelles

Par posté le 12 décembre 2016

Deliveroo s’est associé au restaurant bruxellois Racines pour expérimenter la livraison de repas en kit en Belgique.

Crédit photo : E.F.

Crédit photo : E.F.

Deliveroo lance une première européenne en Belgique. Le service de livraison de repas propose à ses clients des repas en kit, que les internautes peuvent commander via son application et se faire livrer directement à leur domicile.

L’originalité ici vient du fait que les repas en question ne sont pas prêts à être dégustés dès leur livraison mais devront être cuisinés.

Pour l’instant, le restaurant Racines ne propose qu’une seule et unique recette : un plat de pâtes artisanales, livré avec tous les ingrédients nécessaires à sa préparation : tomates, huile d’olive, parmesan, ail et basilic. Tous les produits sont issus de l’agriculture bio.

Autre particularité du produit : le pack ne contient aucune viande. “Quand on a commencé l’aventure, on s’est rendu compte qu’on avait une consommation de CO2 assez élevée” explique Francesco Cury, l’un des fondateurs du restaurant. “En enlevant la viande de notre carte, nous sommes parvenus à faire diminuer notre emprunte de 35 à 40%.”

Cette approche a poussé le restaurant à choisir un partenaire privilégiant lui aussi l’écologie. Le choix s’est tout naturellement porté sur Deliveroo, qui demeure à l’heure actuelle le seul service de livraison de repas livrant exclusivement ses plats à vélo.

Ethique, le restaurant bruxellois voit dans cette approche une manière d’éduquer sa clientèle. “Nous voulions apprendre à nos clients à cuisiner avec des aliments sains” confirme l’enseigne. L’objectif ici n’est pas tant de prendre le client par la main mais davantage de sélectionner pour lui les bons ingrédients pour une cuisine saine et équilibrée. Le restaurant Racines se fournit en effet auprès de producteurs locaux mais importe également certains produits directement d’Italie, en prenant toujours soin de sélectionner des produits bios de qualité supérieure.

Crédit photo : E.F.

Crédit photo : E.F.

Conduite à caractère expérimentale, l’approche est en tout cas nouvelle pour Deliveroo. Aucune initiative de ce genre n’avait été amorcée jusqu’ici en Europe. Le restaurant ne s’attend d’ailleurs pas à voir grimper les commandes en flèche dès la commercialisation du produit. “Dans le meilleur des cas, nous espérons vendre entre 10 et 20 boites par jour.”

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>