Télécoms : l’anonymat disparaîtra bientôt

Par posté le 4 décembre 2016

Les cartes prépayées ne pourront bientôt plus être achetées sans fournir un nom, une adresse et un numéro de registre national.

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

Les attentats de Paris et de Bruxelles ont constitué des tragédies qui ont mis en lumière les carences de nos pays en matière de sécurité du territoire. Depuis, le gouvernement belge a pris des mesures afin de prévenir tout événement de ce genre. La dernière en date : la fin de l’anonymat pour les acheteurs de cartes prépayées de téléphonie mobile.

Les opérateurs, après la publication de l’arrêté royal, auront six mois pour enregistrer leurs clients. Ceux-ci devront donc fournir leur nom, leur adresse ainsi que leur numéro de registre national. Les nouveaux acheteurs devront eux aussi passer par cette étape quel que soit l’opérateur chez qui ils décident d’acheter leurs cartes prépayées.

Diverses méthodes sont déjà proposées par les opérateurs mais elles ne sont, pour l’instant, pas obligatoires. Les clients qui possèdent déjà une carte seront rapidement contactés par SMS afin de s’identifier. Si ceux-ci ne se soumettent pas à la procédure, ils verront leur carte être désactivée. Le crédit qui s’y trouve sera néanmoins conservé et le client y aura à nouveau accès dès qu’il aura communiqué les informations nécessaires à son identification. Pour l’achat en magasin, il sera demandé au consommateur de glisser sa carte d’identité dans un lecteur de carte. Il existe d’autres méthodes d’identification que tous les utilisateurs peuvent retrouver sur les sites des opérateurs (C’est notamment le cas pour Proximus, Orange et Base).

Précisons que certains ont déjà pris de l’avance sur cette mesure : Base, par exemple, enregistre ses nouveaux clients depuis le mois de septembre et Orange, depuis août.

Il va sans dire que la lutte contre le terrorisme va fortement impacter la liberté de chacun. En d’autres mots, la surveillance des citoyens va s’accentuer de mois en mois afin d’assurer leur sécurité.

Quoi qu’il en soit, le gouvernement affiche clairement son intention de ne pas revivre le drame du 22 mars 2016 et, selon lui, cela passe par la fin de l’anonymat pour les cartes prépayées.

Content Generator @Geeko, @BelgiumiPhone.
Twitter : @RmiLach

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>