Clap de fin pour le site de téléchargements illégaux “Zone-Téléchargement”, fermé hier par la Gendarmerie Nationale.

zonet

Hier, en fin de journée, la Gendarmerie Nationale confirmait la fermeture de la plate-forme de téléchargements illégaux Zone-Téléchargement. Recherchés depuis plusieurs mois, les propriétaires du site auraient été formellement identifiés et interpellés par les forces de l’ordre.

Parmi les plus gros sites de téléchargements illégaux en France, Zone-Téléchargement comptait chaque jour plusieurs millions de visiteurs. La plate-forme faisait partie des sites web les plus visités de l’Hexagone.

Selon le Centre de lutte contre les criminalités numériques, une procédure contre le site aurait été lancée il y a quelques mois par les ayants-droit. Le préjudice s’élèverait à plus de 75 millions d’euros.

En théorie, les membres de la communauté ne devraient pas faire l’objet de poursuites judiciaires. Les éditeurs du site, au même titre que le propriétaire de la plate-forme risquent en revanche une peine de prison ainsi qu’une amende de plusieurs milliers d’euros.

Contrairement aux sites hébergeant des liens pour télécharger des torrents, Zone-téléchargement hébergeait des liens de téléchargement direct, permettant aux internautes de télécharger des films, séries, jeux et albums musicaux directement depuis le web, d’un simple clic.

Sur Twitter, la Gendarmerie Nationale se félicitait ce lundi d’un joli coup de filet.