Objectif : encourager la multiculturalité.

voile

Le consortium Unicode, qui se charge de créer chaque année les nouveaux émoticônes qui débarquent ensuite sur iPhone, smartphones Android, Facebook ou encore Skype, prend son rôle politique très au sérieux.

Outre les girafes, zèbres, bretzels, le consortium introduit cette année de nouveaux émoticônes supportant la mixité culturelle et réagissant à certaines polémiques. Le consortium marque ainsi un soutien inconditionnel aux jeunes mamans, bannies des réseaux sociaux avec leurs photos d’allaitement, en proposant un émoticône représentant un mère en train d’allaiter son nourrisson.

Plus intéressant, alors que Donald Trump vient d’être élu président des Etats-Unis, le consortium introduit un émoticône de femme voilée. Une nouveauté qui fait déjà débat sur Internet, certains internautes dénonçant une islamisation de notre vie numérique. L’objectif du consortium est pourtant bien de promouvoir la multiculturalité et le vivre ensemble. Une initiative débutée l’an dernier avec l’introduction d’émoticônes de plusieurs couleurs, censées représenter toutes les ethnies de la planète et permettre ainsi à tout un chacun de s’identifier aux émoticônes.

L’ajout d’un émoticône “femme en hijab” à la base de données d’Unicode est donc un signe plutôt positif, encourageant l’adoption dans la sphère publique des signes religieux et de la multiculturalité à l’heure où l’islamophobie est devenue un thème récurrent dans les médias.