Google compte combler cette faille qui, par le biais de Chrome touche Android, au plus vite. 

pixel blue

Chrome n’est pas à l’abri des hackers puisqu’une faille importante existe. Et cette dernière n’est pas récente, elle a d’ailleurs permis à certains pirates d’accomplir leurs méfaits. Principales victimes : les smartphones sous Android. Cependant, Google a fait savoir que les équipes de la firme travaillaient actuellement sur ce manquement à la sécurité qui concerne Chrome.

Beaucoup diront qu’il était temps et s’appuieront sur les 380.000 smartphones touchés par différentes attaques. Le risque est le suivant : la faille en question permet aux pirates de récupérer des informations bancaires stockées sur les smartphones tournant sous Android. Si Google, par souci de sécurité, ne révèle pas la méthode utilisée par les hackers, il s’avère que l’installation de publicités malveillantes sur des pages internet seraient la source de l’installation d’un cheval de Troie sur les appareils des utilisateurs. Notons que de telles opérations de piratage ont été observées sur des sites russes.

En fait, ce sont deux chercheurs de la société Kaspersky, Mikhail Kuzin et Nikita Buchka, qui ont découvert ce problème. Ils ont dès lors averti l’entreprise Google. Cette dernière tient à rassurer ses utilisateurs et précise donc que seuls les utilisateurs qui ont autorisé Android à installer des applications en dehors du Play Store constituent des cibles potentielles.

Le correctif de Google est attendu pour le mois de décembre lors de la prochaine mise à jour de Chrome.

Rappelons qu’il y a quelques jours, la firme avait révélé les failles qu’elle avait comblées. On en dénombrait 48 dont 15 critiques.