Test : Garmin Fénix 3 “Sapphire Edition”

Par posté le 12 novembre 2016

La Fénix 3 est une montre connectée orientée multi-sports qui cible principalement les sportifs expérimentés, tout en ne limitant pas son domaine d’action à une discipline en particulier. 

Crédit photo : E.F.

Crédit photo : E.F.

Les montres connectées inondent le marché. C’est le moins que l’on puisse dire avec la quantité de nouveaux modèles que l’on découvre chaque année. Garmin, l’un des spécialistes dans le domaine des wearables, a récemment lancé une vaste gamme de nouveaux produits, parmi lesquels la nouvelle Fénix 3, une montre au design aussi élégant qu’old school.

Design soigné

Première observation, le design est sobre et classe. La montre devrait donc faire de nombreux adeptes sur ce point. De plus, on constate que l’ensemble est assez robuste et ne devrait pas souffrir de quelques maladresses de son utilisateur. Logique puisqu’elle s’adresse aux amateurs de sensations fortes. Très masculine, la montre de Garmin ne trahit pas son identité “connectée” au premier regard.

Activation : simplicité

Tout d’abord, notons que la Fénix 3 est assez simple à prendre en main, du moins, en ce qui concerne son démarrage. Il vous sera demandé de choisir votre langue, votre année de naissance, votre poids, votre taille… via un clic faisant office de “ok” et un autre pour “retour”. Classique. Effectivement, il est question de boutons situés autour du cadran car la montre n’est pas tactile, à l’image des montres Pebble.

Ensuite, la montre synchronisera votre signal GPS, une opération qui peut prendre plusieurs minutes. Après cette étape qui aura pris 3 minutes pour notre part, Garmin donne plusieurs indications en anglais, et ce qu’elle que soit la langue choisie. Encore une fois, des informations classiques vous sont présentées comme le nombre de pas, le nombre de calories brûlées, une boussole, un baromètre, etc.

La recharge se fait, elle aussi, assez facilement puisqu’il suffit de brancher votre montre connectée sur une prise murale ou l’un des ports USB de votre ordinateur.

Enfin, toujours concernant la prise en main, l’écran qui s’avère assez sombre peut s’illuminer d’un simple clic, lui aussi. Ces deux options vous permettront de lire les informations sans être gêné par un quelconque rayon de soleil.

Petit point négatif tout de même, si de prime abord, le peu de boutons (5) est le fruit d’une volonté de simplification, il ne sera pourtant pas toujours aisé de se souvenir du chemin d’accès pour revenir à tel menu ou à telle activité. Un temps d’adaptation est nécessaire et celui-ci sera conséquent pour certains utilisateurs.

Pour les sportifs 

Crédit photo : E.F.

Crédit photo : E.F.

Entrons dans le vif du sujet. Comme dit en début d’article, la Garmin Fénix 3 est dédiée aux sportifs.

Dans ce cadre, vous pouvez choisir l’option en fonction du sport pratiqué : course trail, course, course salle, vélo, vélo salle, en piscine (la montre est waterproof jusqu’à 100 mètres), en eau libre, triathlon et bien d’autres. On retrouve également des activités plus spécifiques comme le ski de fond ou ou le golf. Bref, à ce niveau, difficile de ne pas trouver son bonheur tant le constructeur s’adresse à un vaste panel de sportifs. Vous devrez donc sélectionner l’activité de votre choix pour voir apparaître sur l’écran un chronomètre et la distance parcourue. Ensuite, un clic pour mettre le compteur sur pause, un autre pour reprendre, ou encore un pour sauvegarder/supprimer les données enregistrées.

Il est évidemment possible d’enregistrer vos statistiques.

L’un des points forts de la montre est sans aucun doute son capteur ANT + qui vous permet de la connecter avec une grande variétés d’autres capteurs. D’ailleurs, notons que le modèle en question est vendu avec un moniteur de fréquence cardiaque.

Qui plus est – certains l’apprécieront -, la montre vous enverra des messages lors de périodes d’inactivité afin de vous inciter à bouger.

Dans la boîte

Avec la montre, vous recevrez deux petits tournevis afin de passer du bracelet métallique à un bracelet en plastique fourni avec le modèle. On ne peut que témoigner de la mauvaise qualité des petits tournevis tant il faudra s’armer de patience pour dévisser l’un ou l’autre bracelet.

Aussi, vous trouverez dans votre pack le matériel nécessaire à la recharge de la montre : le chargeur et le cable USB. Sans oublier, le moniteur de fréquence cardiaque cité plus haut.

Conclusion 

Une certitude ressort de ce test : les sportifs y trouveront leur compte. Cyclistes, marcheurs, nageurs… les disciplines mises en évidence au sein de la montre sont multiples et permettront sans conteste à chacun de mesurer son activité sportive. Par contre, les utilisateurs peu à l’aise avec une montre connectée ou, ceux pour qui la Fénix 3 constituerait leur première, éprouveront quelques difficultés à s’adapter aux différents menus. Notons également que cette montre – contrairement à l’Apple Watch, aux Pebble ou aux montres sous Android Wear -, se destine davantage aux sportifs expérimentés qu’au grand public, compte tenu de ses fonctionnalités. Son design très élégant et son prix relativement élevé la destine toutefois à une clientèle assez sélect…

Son prix : (599€ sur le site de Garmin)  

Journaliste @Geeko, @BelgiumiPhone.
Twitter : @RmiLach

Articles similaires

Un commentaire

  1. Marc

    12 novembre 2016 at 11 h 32 min

    Et, euh, y a-t-il un capteur GPS ? Est-il possible d’exporter des fichiers GPX ?
    Car certains appareils Garmin imposent un passage par le site MyGarmin, permettant ainsi à Garmin de récupérer toutes les infos sur vos activités sportives . . .

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>