Backdrafts, quand une maison d’édition de jeu de société crée un jeu vidéo pour mobile

Par posté le 3 octobre 2016

Id&aL editions est une maison d’édition de jeux de société. Expert dans le domaine, cet éditeur casse les stéréotypes qui dressent une frontière entre les jeux de société et les jeux vidéo. Preuve en est avec sa dernière création : Backdrafts

Crédit : Id&aL

Crédit : Id&aL

“Il s’agit de notre premier jeu autoproduit” explique Igor Davin, CEO chez Id&aL. Et ce jeu, c’est “Backdrafts” : “il se situe entre base-defense et shoot’em up, pour casuals, dans lequel on joue un petit dragon qui doit se défendre contre des humains pour protéger à la fois sa vie et son or.”

La particularité de ce jeu développé par un éditeur basé à Montpellier, ce sont justement ses créateurs. Id&aL est, à la base, une maison d’édition de jeux de société. Activité qu’elle exercera de 2008 à 2011. Lors de cette dernière année, l’orientation change : “Nous nous sommes dirigés vers le portage de jeux de société sur mobiles. On l’a fait pour de nombreux autres créateurs de jeux de société.” D’ailleurs, s’il ne fallait en citer qu’un, ce seraitKahmate dont je suis particulièrement fier”.

Et on comprend vite pourquoi, l’App Store nous signale que ce dernier s’est classé dans le top 3 des jeux de stratégie pour iPad seulement quatre jours après sa sortie.

Aussi, on ne peut s’empêcher de mettre en avant le parcours original de ce studio qui a commencé par le jeu de société pour finalement développer un jeu vidéo de A à Z. “C’est juste un switch d’une plateforme à une autre. Pour nous, il n’y a pas de frontière entre ces deux formes d’amusement, on reste dans le même domaine : le jeu.”

Backdrafts : concrétisation d’une nouvelle orientation

Avec le dernier jeu en date, à savoir “Backdrafts”, c’est une nouvelle étape que franchit la maison d’édition. “En effet, il s’agit de notre premier jeu qui n’est pas issu d’un portage. Il s’agit d’une complète autoproduction” déclare fièrement Igor Davin.

Pour satisfaire les utilisateurs, ce sont une douzaine de personnes qui se sont attelés à la tâche : graphistes, développeurs, designers, etc. Et pour financer ce travail, “nous nous sommes appuyés sur les fonds de notre maison d’édition.”

Concrètement, le jeu a pris un peu de retard car il a fallu adapter les codes à la nouvelle mise à jour d’iOS. Il devrait donc sortir un peu avant la mi-octobre sur iOS et bien plus tard sur Android pour une raison stratégique : “La version iOS est prédominante car elle permettra de nous financer. Les chiffres démontrent que la rentabilité des jeux sur iOS est bien plus importante que sur Android.”

Précisons que “Backdrafts” sera gratuit mais qu’il sera possible de réaliser des achats au cours de la partie. A côté de ceci, on trouve un système de “publicité récompensée” : le joueur aura le choix, soit il refuse toute publicité pendant le jeu et il s’y adonne de manière “classique”, soit il accepte de la publicité et il reçoit, dès lors, des récompenses.

Bref, une première originale pour ce studio français dont la création vidéoludique est à découvrir très bientôt.

Content Generator @Geeko, @BelgiumiPhone.
Twitter : @RmiLach

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>