La police néerlandaise utilise des aigles pour intercepter des drones

Par posté le 19 septembre 2016

Les Pays-Bas ont décidé de miser sur des animaux, et plus précisément sur des aigles, pour intercepter des drones dans les zones interdites de survol.


aigle

On se souvient tous de survols de sites nucléaires en France qui avait semé une véritable panique dans l’Hexagone. Préférant prévenir que guérir, la police néerlandaise a décidé de former une véritable armée d’aigles pour intercepter les drones survolant des zones interdites au grand public.

L’information était déjà connue mais la chasse de drones par des aigles vient en fait d’être actée cette semaine. Ces animaux seront utilisés dès qu’un drone représentera un danger lors d’un événement ou pour un site plus sensible.

Selon l’AFP, la police néerlandaise a décidé d’acquérir ses propres aiglons et d’entrainer des policiers à faire équipe avec ces animaux. Cette solution anti-drone invasif devrait être opérationnelle dès l’été prochain.

A l’heure actuelle, des tests sont effectués afin de savoir si les rapaces pourraient être blessés dans l’exercice de leur mission et notamment, au niveau de leurs serres lors de la « prise » du drone. Pour l’instant, les résultats démontrent que les aigles ne présentent pas de blessure après une interception.

Rémi Lach

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>