L’application gratuite de navigation communautaire vient de publier les résultats d’un sondage sur les pays et villes où il est agréable de conduire. La Belgique ne s’en sort pas trop mal.

Crédit photo : DR
Crédit photo : DR

Vous êtes du genre à pester contre les routes belges mal entretenues ou plutôt du genre à admirer les paysages variés qu’offre notre pays ? Waze penche vers la deuxième option. L’application de navigation – propriété de Google – a sondé ses utilisateurs pour connaître leurs impressions sur la conduite dans les différentes régions du globe. Si la Belgique ne figure pas parmi les 10 premiers de ce classement des pays où il est le plus agréable de conduire, elle en est toute proche puisqu’elle occupe la 12ème place.

Notons que Charleroi est la ville belge la mieux classée puisqu’elle a réussi à décrocher la 12ème place. Ensuite, on constate la présence d’Anvers, bien plus loin cependant, en 40ème position. La capitale, Bruxelles, se hisse au 122ème rang sur 186.

Pour information, le podium est composé des Pays-Bas, de la France et des Etats-Unis. Le pays de Molière a été gâté puisqu’on remarque la présence de 9 villes françaises dans le top 10 des villes. Citons pour l’exemple, Valence, Tours et Le Mans. L’unique place non-occupée par une ville française revient à Greensboro, ville américaine.

A l’inverse, on retrouve en queue de peloton, le Guatemala, les Philippines et le Salvador. Les Philippins ne seront pas heureux d’apprendre que la ville de Cebu occupe la dernière position parmi les métropoles.

Le classement a été établi en questionnant plus de 65 millions d’utilisateurs de Waze issus de 39 pays et de 238 métropoles. De plus, les critères étaient variés. Ils comprenaient le niveau de trafic et les embouteillages, la qualité des routes et des infrastructures, la sécurité sur les routes, les services disponibles (station essence, parking, etc.), le niveau socio-économique (prix de l’essence par exemple), le taux de Wazeyness (le degré de satisfaction des utilisateurs de Waze).

Le classement complet ici.

Rémi Lach