Android Wear en état de mort clinique?

Par posté le 15 septembre 2016

Le système d’exploitation pour wearables de Google peine à séduire les fabricants de smartphones, qui sont de moins en moins nombreux à l’employer pour leurs modèles de montres connectées. Motorola, LG et Huawei n’auraient actuellement aucun nouveau modèle de montre connectée Android Wear en cours de conception.

android wear

Vivement soutenu par les constructeurs de smartphones en 2015, Android Wear n’a que très peu fait parler de lui cette année. Et pour cause puisque les modèles de montres connectées sous Android ont tendance à moins bien marcher que les concurrents exploitant d’autres OS. Ainsi, Samsung s’est définitivement écarté du système d’exploitation de Google en intégrant Tizen à tous ses appareils connectés. Pebble, de son côté, continue à développer son propre écosystème.

Lors de l’IFA, un seul géant du tech a présenté un nouveau modèle de montre Android Wear. Il s’agit d’ASUS, qui commercialisera en cette fin d’année sa ZenWatch 3. LG, Huawei et Motorola, qui étaient pourtant de fervents supporters de l’OS à ses débuts, ont confirmé à ZDNet qu’ils n’envisageaient pas de lancer de nouveaux modèles connectés sous Android Wear au cours des prochains mois. Un état de mort clinique qui rappelle l’effondrement de Windows sur le segment des smartphones…

Toutefois, tout n’est pas encore perdu pour Google. Les fabricants de montres sont en effet de plus en plus nombreux à adopter l’OS de Google. Si les chiffres de ventes sont nettement inférieurs aux OS concurrents, le rapprochement entre Google et les fabricants de montres devrait permettre au géant américain de survivre sur un marché de niche. Outre Tag Heuer, on citera l’exemple de Michael Kors, qui a récemment lancé plusieurs modèles connectés et de Polar, qui vient de lancer une montre connectée pour sportifs exploitant elle aussi Android Wear.

Rappelons que le géant du Web devrait prochainement déployer Android Wear 2.0, et mise sans doute sur ce reboot pour se rapprocher de ses anciens partenaires… A l’heure actuelle, il n’existe étrangement aucun autre système d’exploitation ouvert pour wearables, qui donne accès à un aussi vaste catalogue applicatif.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>