Le géant nippon de l’électronique vient d’annoncer qu’il revendrait ses batteries à l’un de ses concurrents, l’entreprise nippone Murata.

sony bat

Après s’être débarrassé de ses ordinateurs portables, Sony devrait bientôt céder ses batteries à une autre entreprise nippone, Murata. Selon les informations diffusées ce jeudi, l’accord devrait être passé avant la fin octobre et Sony devrait céder ses activités à Murata dès le mois de mars 2017.

Si les batteries pour smartphones et appareils photos sont concernés, les piles et chargeurs resteront la propriété du groupe.

Jusqu’ici intégrées à la division Devices, avec les appareils photos & smartphones, les batteries de Sony représentaient l’une des activités les moins profitables pour le groupe, qui avait enregistré une perte sèche de 271 millions de dollars l’an dernier dans ce secteur…

Kaz Hirai, le CEO du groupe, s’est engagé depuis quelques années dans un vaste plan de restructuration qui vise à rééquilibrer l’entreprise et à réduire au maximum les pertes du groupe pour rendre de nouveau ses activités rentables. Autre secteur en crise, le mobile pourrait faire l’objet de l’une des prochaines coupes du groupe…