Take Eat Easy a fermé ses portes, voici les 3 alternatives disponibles

Par posté le 27 juillet 2016

Depuis lundi, Take Eat Easy ne livre plus de commandes à Bruxelles ni dans aucune autre ville où le service était actif. Et pour cause puisque la jeune startup belge à l’origine du projet vient d’être placée en redressement judiciaire… Heureusement, il existe quelques alternatives.

Deliveroo, le rival de TakeEatEasy

deliveroo

Principal concurrent de TakeEatEasy, Deliveroo a désormais le champ libre pour conquérir la ville de Bruxelles. La jeune startup à l’origine du projet collabore avec plusieurs dizaines de restaurants de renom à travers la capitale et offre de nombreuses options de plats à commander. La plupart des commandes sont livrées en moins de 30 minutes top chrono par un coursier qui voyage généralement à vélo. L’avantage du service, par rapport à Pizza.be, c’est que l’accent est véritablement mis sur la qualité de l’offre, les meilleurs restaurants de la capitale collaborant avec le service. Les livraisons sont en revanche facturées au tarif fixe de 2,5€/commande.

Pizza.be, pour les amateurs de fast food et de pizzas

pizzabe

Disponible partout en Belgique et implanté chez nous depuis déjà bien longtemps, Pizza.be est une service d’une efficacité redoutable. Si vous aimez les fast-food, les pizzas ou la cuisine asiatique, vous trouverez certainement chaussure à votre pied. Si vous cherchez en revanche de la haute gastronomie, passez votre chemin. Bien que la plupart des livraisons soient gratuites, notons toutefois qu’il faut généralement commander pour un minimum de 10 à 25€ – selon l’établissements – pour espérer valider la commande.

MenuNextDoor : les repas préparés par vos voisins

menu next door

Avec MenuNextDoor, pas de livraisons à domicile. Le concept de proximité mis en avant par l’application encourage toutefois les utilisateurs à partir à la rencontre de leurs voisins, puisque ce sont eux qui vous prépareront vos plats. De la recette du lapin aux pruneaux familiale au vol au vent maison, le service vous proposera une multitude de plats “faits maison” à la qualité variable. Les tarifs sont relativement bas, et l’efficacité du service n’est plus à démontrer. En plus de favoriser le contact humain, le service permet également de faire de jolies découvertes culinaires, en se laissant surprendre par les plats cuisinés par de parfaits inconnus!

Et bientôt… UberEats

ubereats

S’il n’est pas encore actif à Bruxelles, UberEats devrait bientôt débarquer dans la capitale. Le concept est toutefois sensiblement différent de celui de Take Eat Easy, puisque cette fois, pas ou très peu de choix, et surtout la livraison se fait par véhicule. Le service mise avant tout sur la qualité des plats et la rapidité des livraisons. Les tarifs en revanche ont tendance à être légèrement supérieurs à la concurrence. Pour le moment, pas encore de date de lancement à Bruxelles. Le service devrait toutefois être lancé au cours des prochaines semaines.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

2 Comments

  1. thoms

    27 juillet 2016 at 22 h 28 min

    Take eat easy se devait d’être le take it easy du secteur, et devient malheureusement le take it easy down.
    Pendant qu’une procédure en redressement judiciaire condamne quasiment la start-up à mort, le journaliste ci écrivain, tel un toréro plante l’estocade finale. Je pensais lire un article qui aurait décrit les trois façons de sauver la « défunte société » en grande difficulté.
    Dommage il n’y a que tristesse, sauf pour les vautours qui savourent le décès d’un des leurs. Les téléphones chauffent, le secteur va connaitre une croissance artificielle qui va donner un ballon d’oxygène aux plus fragiles. Profitez en bien, ce n’est qu’un ballon, pas une réserve inépuisable, d’autres vont tomber, souvent par manque de réserves financières.

  2. Pingback: Deliveroo cartonne en Belgique | geeko

Réponse

Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>