Google met à l’honneur Nettie Stevens, la généticienne qui a découvert les chromosomes XY

Par posté le 7 juillet 2016

Ce jeudi 7 juillet, Google célèbre le 155e anniversaire de la naissance de la généticienne américaine à l’origine de la découverte des chromosomes XY, qui a permis de comprendre que le sexe de chaque individu était déterminé par la présence ou l’absence du chromosome Y, avec un Doodle qui lui est dédié.

doodle

La scientifique née le 7 juillet 1861 à Cavendish, dans le Vermont (nord-est des États-Unis), a entamé des études en biologie en 1896, à l’Université Stanford, en Californie

Diplômée quatre ans plus tard, à l’âge de 35 ans, elle se spécialise en cytologie, l’étude des cellules isolées.

En 1905, à l’aube de ses 40 ans, elle découvre le rôle du chromosome.

Nettie Stevens décède sept ans plus tard, le 4 mai 1912, d’un cancer du sein.

AFP

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Un commentaire

  1. Jean-Marc

    7 juillet 2016 at 13 h 32 min

    Cours de base de math pour Mr Froment:
    Nettie Stevens est née en 1861. Elle a commencé à Stanford en 1896, elle avait donc 1896 – 1861 = 35 ans. Elle termine 4 ans plus tard et a donc 35 + 4 = 39 ans et pas 35 ans. Enfin, en 1905 elle a 1905 – 1861 = 44 ans. On ne peut donc pas dire qu’elle est à l’aube de ses 40 ans.

    Une relecture de l’article avant de le poster est une bonne idée, enfin, à moins que ce ne soit que du bête copier – coller…

    Jean-Marc

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>