ASUS va commercialiser le premier robot grand public

Par posté le 31 mai 2016

Dans le cadre du grand salon high-tech Computex de Taïwan, le géant Asus a dévoilé le 30 mai son robot humanoïde Zenbo, qui vise à s’intégrer parfaitement aux maisons connectées.

zenbo

Zenbo peut par exemple aider les seniors a penser à prendre leurs médicaments et appeler les urgences en cas de chute ou de malaise, mais il peut aussi donner un coup de main en cuisine.

On peut lui demander par commande vocale de trouver une recette et de la dicter ou l’afficher sur son écran/visage. Il pourra aussi vous trouver des tutoriels et ensuite immortaliser le plat en photo et directement les publier sur les réseaux sociaux.

A la fin du repas, Zenbo peut divertir les enfants pendant que l’on nettoie la table et est même capable de s’occuper de leur raconter leur histoire du soir.

Zenbo, la trouvaille du PDG d’Asus Jonney Shih, se présente comme un ordinateur robotisé au prix attractif capable de répondre aux demandes de tous les membres de la famille. En donnant un aspect humanoïde à un ordinateur connecté, Asus pense qu’il peut ainsi séduire les consommateurs plus âgés, que les nouvelles technologies rebutent.

Plutôt que d’avoir à pianoter sur un clavier et ouvrir une fenêtre de navigateur pour effectuer une recherche d’information ou de produit, il suffit de poser la question Zenbo, à l’oral. Zenbo peut directement agir sur les appareils électroménagers connectés de la maison, allumer ou éteindre le téléviseur, les lumières, l’air conditionné et peut aussi afficher des infos sur son écran.

En revanche, penser que Zenbo pourra remplacer une nounou ou une baby-sitter pour aider les enfants à faire leurs devoirs ou leur raconter des histoires pour les endormir, il semblerait qu’Asus aille un peu loin. Peu importe le nombre d’histoires que le robot ait en stock, certains enfants ne seront pas rassurés par cet humanoïde au moment du coucher.

En tous cas, il semblerait que la demande soit forte concernant les assistants personnels robotisés, surtout que celui-ci ne coûtera que 599$, soit moins qu’un smartphone haut de gamme.

AFP

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Un commentaire

  1. cmbxl

    22 juin 2016 at 23 h 32 min

    Un pale ressemblance à Buddy de blue frog robotics qui lui est en cours de commercialisation et open source mais pour un budget plus élevé.

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>