Il divorce quelques heures après son mariage à cause de l’addiction aux réseaux sociaux de sa femme

Par posté le 20 mai 2016

En Arabie Saoudite, un homme a demandé le divorce quelques heures seulement après avoir épousé sa femme, car celle-ci préférait partager la bonne nouvelle sur les réseaux sociaux et parler avec ses amis, plutôt que “consommer le mariage.”

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

Selon le quotidien saoudien “GulfNews”, un homme aurait décidé de demander le divorce quelques heures après avoir épousé la femme qui lui était promise.

Durant la soirée de leurs noces, il aurait tenté d’approcher sa femme pour “consommer le mariage”, mais celle-ci aurait repoussé ses avances, prétextant qu’elle devait partager la bonne nouvelle sur les réseaux sociaux et en parler avec ses amis. Hyper-connectée, la jeune femme aurait passé toute la soirée sur les réseaux sociaux et ignoré son mari.

Agacé par son comportement, l’homme aurait été plus direct et aurait demandé à son épouse ce qui était le plus important pour elle entre son mariage et ses amis, et celle-ci lui aurait rétorqué “ses amis”. Une réplique qui aurait provoqué la colère de son mari, qui se serait empressé d’aller trouver un juge afin de prononcer le divorce du jeune couple.

Comme en Europe, le nombre de divorces en Arabie-Saoudite est en très forte augmentation et atteindrait aujourd’hui les 50%.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Un commentaire

  1. Pingback: Quand Le Soir veut défendre son statut de « journal sérieux » – 2xrien

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>