4G+, 4.5G : ce qui va changer, les smartphones compatibles et les dates de déploiement des nouveaux réseaux

Par posté le 17 mai 2016

En attendant la 5G, les opérateurs téléphoniques déploient leurs nouveaux réseaux 4G+ et bientôt 4.5G. Encore méconnues du grand public, ces nouvelles normes devraient permettre de télécharger des données encore plus rapidement. Mais encore faut-il avoir un smartphone compatible… Explications.

4G+

Il y a quelques jours, Orange annonçait le déploiement de son réseau 4G+ en Belgique, tandis que Proximus déclarait avoir réussi avec brio le premier test sur son réseau 4.5G. Des appellations difficiles à décrypter pour le commun des mortels, que l’on aurait un peu trop facilement tendance à réduire à une évolution des débits de téléchargements, depuis son mobile.

Par rapport à la 3G, la 4G a apporté une très grosse évolution des débits de téléchargement et d’upload sur mobile, nous permettant de regarder des vidéos sur Youtube dans le train et de jouer à des jeux exigeant une excellente connexion dans les transports en commun. Mais si les débits théoriques du réseau 4G atteignent les 100 Mbits par seconde, la réalité sur le terrain est très différente. Il suffit de sortir son smartphone de sa poche pour le vérifier. En téléchargeant une nouvelle application qui pèse une centaine de Mo, vous remarquerez qu’il vous faudra bien plus d’une seconde pour la télécharger – pour peu que vous ne soyez pas connecté à votre réseau Wifi. Logique, puisque la plupart la vitesse d’un réseau 4G tourne en réalité autour de 5 à 12 Mbps. Ce qui n’est déjà pas si mal… Mais encore loin d’égaler les débits d’un bon réseau Wifi.

La 4G+, une petite évolution

En théorie, la 4G+ est censée offrir des débits jusqu’à deux fois supérieurs à ceux d’un réseau 4G traditionnel. Proximus a déjà déployé son réseau 4G+. Son rival Orange devrait l’activer le 1er juin prochain. Vu qu’il s’agit d’une simple évolution du réseau, il n’est pas nécessaire de changer de téléphone pour pouvoir profiter de ces nouveaux débits, puisque la plupart des smartphones les plus récents sont compatibles avec ces normes, du haut de gamme (iPhone 6, Galaxy S6, S7, LG G5, P9, Mate S, Lumia 950 & 950 XL) à l’entrée de gamme (Lumia 550, P9 Lite, Galaxy A3, A5). Il faudra néanmoins être patient avant de pouvoir accéder à ce réseau – surtout si vous habitez à la campagne-, puisque chez Proximus par exemple, le réseau 4G+ ne couvre que 30% de la population à l’heure actuelle.

VoLTE, dès septembre 2016

La prochaine étape, ce sera d’utiliser ce réseau 4G+ pour émettre et recevoir des appels tout en restant connecté au réseau 4G. Jusqu’à présent, le smartphone se déconnectait automatiquement du réseau 4G lors de la réception d’un appel, en basculant vers le réseau 3G ou 2G. Avec la 4G+, il sera possible de répondre à un appel tout en continuant à surfer sur Internet en 4G.

Les bénéfices du réseau 4G+ ne s’arrêtent pas là puisque la meilleure connectivité permettra de streamer l’audio, pour une qualité sonore nettement supérieure à celle que l’on connaît aujourd’hui. Les appels entrants seront également beaucoup plus rapides, avec un temps de latence de 2 à 3 secondes seulement, contre 7 à 8 secondes avec le réseau 4G traditionnel.

Là aussi, pas besoin d’investir dans du nouveau matériel puisque les smartphones les plus récents sont également compatibles avec cette technologie. Proximus indique cependant que ce système d’appels ne sera activé sur tous les terminaux que de manière progressive, un modèle à la fois. Galaxy S6, S6 edge, S7, S7 edge, iPhone 6, 6 Plus, 6s, 6s Plus, Lumia 550, 950 et Mate 7 devraient être les premiers à en profiter chez l’opérateur, en septembre 2016.

La 4.5G, en attendant la 5G

Plus tard (sans doute en 2017) Proximus – et très certainement Orange et Base – lanceront leurs réseaux 4.5G, qui promet des vitesses de téléchargement jusqu’à 8 fois supérieures au réseau 4G, et permettra de faire le pont en attendant le déploiement de la 5G, en 2020. Selon Proximus, la vitesse de ce réseau pourrait grimper à un débit théorique d’1,1 Gbps. Une évolution majeure de l’infrastructure qui permettra de visionner des films en 4K “over-the-air”, de streamer du contenu en très haute définition sur son casque de réalité virtuelle et rendra beaucoup plus flexible le réseau.

“Les smartphones, objets connectés, voitures connectées et autres applications IoT se développant à grande vitesse, cela se traduit par un besoin de vitesses plus élevées, une demande de plus de connexions et un temps de latence minimal” explique le groupe chinois Huawei, partenaire de Proximus dans le déploiement du réseau 4.5G.

Pour tirer parti de ce nouveau réseau, il faudra malheureusement investir dans un nouveau mobile. Les propriétaires d’un Galaxy S7 / S7 edge pourront théoriquement profiter de vitesses de téléchargement supérieures, grimpant jusqu’à 300 à 400 Mbits par seconde, et par conséquent, ne devront pas forcément changer de smartphone pour accéder à ce nouveau réseau. Pour tous les autres, il faudra en revanche mettre la main au portefeuille. Reste que si le nouveau réseau 4.5G offrira un meilleur confort d’utilisation au quotidien, il ne représente toujours qu’une évolution du réseau par rapport à la 4G et la 4G+, et pas forcément une révolution. Si vous envisagez d’acheter un smartphone au cours des prochains mois, sans doute serait-il intéressant de reporter de quelques mois votre achat, histoire de vous assurer que votre prochain mobile sera compatible avec les réseaux 4.5G. Dans le cas contraire, patientez sagement jusqu’à ce que votre mobile ne donne plus signe de vie avant de franchir les portes de votre boutique!

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

4 Comments

  1. Jean-Marc

    17 mai 2016 at 13 h 58 min

    Je pense qu’un petit cours d’informatique ne serait pas de trop…

    Si le debit de la 4G peut atteindre 100 Mbits par seconde, pour telecharger une application de 100 Mo (mega octets), il faudra 8 secondes et non 1 seconde ! Un octet, ou un byte en anglais, est compose de 8 bits.

    Merci de corriger cette enormite, pour un site qui s’appelle geeko, c’est fort ;-)

    Jean-Marc

  2. Alexandre

    18 mai 2016 at 11 h 32 min

    C’est bien joli d’avoir des débits qui explosent mais si les abonnements ne suivent pas , j’ai du mal à comprendre l’intérêt d’avoir une connexion gigabits sur un smartphone avec les abonnements actuels

  3. Zed

    19 mai 2016 at 14 h 41 min

    Donc d’ici 2 ans, Proximus me vendra un abonnement internet 4,5G a la place de ma ligne traditionnelle Adsl qui est a 7M car ce n’est pas rentable de renouveler les lignes dans ma région …

  4. Criscoco

    3 juin 2016 at 11 h 05 min

    Les gars de chez Geeko , l’iPhone 6 n’est pas compatible 4G+, il faudrait vérifier vos sources !!! Pas très sérieux ça!

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>