C’est le comédien Jonny Sun qui a lancé le débat sur Twitter, avec un sondage qui a recueilli plus de 90.000 votes en l’espace de quelques heures. Agacé à l’idée de ne pas connaître le fond de l’histoire, le comédien a demandé aux internautes si les trois émoticônes de singes que l’on retrouve sur la plupart des smartphones représentaient trois singes différents ou un seul et unique individu.

monkeys

Si de prime abord, la question posée par le comédien peut paraître stupide, elle fait en réalité l’objet d’un véritable débat. Pour beaucoup d’internautes, les trois émoticônes ne représentent en effet qu’un seul et unique animal, se cachant les yeux, les oreilles et la bouche à tour de rôle. Souvent utilisé dans un cadre humoristique, l’émoticône en question trouverait son origine dans un proverbe.

Emojipedia clôt le débat en expliquant l’origine des trois émoticônes, qui représenteraient les trois singes mystiques du proverbe “See no evil, hear no evil, speak no evil” – Mizaru, qui se cache les yeux pour ne pas voir le diable, Kikazaru, qui se cache les oreilles pour ne pas écouter de paroles diaboliques, et Iwazaru, qui se cache la bouche pour éviter de parler de manière diabolique.

En d’autres termes, il s’agit bien de trois singes différents et non pas d’un seul et unique animal.

Reste à présent à apprendre à utiliser l’émoticône en question de manière appropriée…