La filiale de Proximus lance une vaste opération-séduction à quelques semaines des premiers départs en vacances en annonçant la suppression des frais d’itinérance pour tous les pays de l’Union Européenne. Une grande première en Belgique.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Le Parlement Européen tirera bientôt un trait sur cette vaste arnaque que sont les frais d’itinérance, en forçant les opérateurs européens à supprimer les frais de roaming au sein des pays de l’Union Européenne. Comme nous l’avions évoqué plus tôt, cette suppression des frais d’itinérance ne se fera néanmoins que de façon progressive. Officiellement, les frais d’itinérance devraient avoir complètement disparu à l’horizon 2017.

Cela n’empêchera pas certains opérateurs de prendre les devants. C’est le cas de Scarlet, qui, à l’image de Free en France, supprime définitivement les frais d’itinérance pour ses abonnés plus d’un an avant l’application de la nouvelle législation. La filiale de Proximus a lancé une opération-séduction alléchante pour les vacanciers, avec une campagne de pub amusante, dans laquelle la marque explique avoir trouvé une façon de supprimer les frais d’itinérance en vendant des kits de plongée et des crèmes solaires pour palier au manque à gagner.

Pour les clients PrePaid, SMS, minutes et Mo seront désormais décomptés du crédit d’appels au même tarif, que le client de l’opérateur soit en Belgique ou à l’étranger. Pour les clients PostPaid, ayant souscrit à une formule d’abonnement, les SMS, minutes et Mo en roaming seront décomptés de leur abonnement classique, et n’engendreront donc pas de frais supplémentaires.

Notons toutefois que Scarlet n’abandonne pas tout à fait ses mauvaises habitudes puisque l’opérateur impose certaines limitations. Ainsi, seulement 45 jours de roaming par an seront tolérés. Au-delà, les utilisateurs devront débourser 6 cents par minute d’appel, 2 cents le SMS et 6 cents le mégaoctet.

Si l’offre de Scarlet reste alléchante, on notera toutefois qu’elle n’intéressera que les plus petits consommateurs de data. En effet, les formules en data de l’opérateur sont limitées à seulement… 1 Go par mois.