Facebook s’apprêterait à dévoiler un outil “révolutionnaire” qui signerait la mort des applications mobiles

Par posté le 21 mars 2016

Selon Techcrunch, Facebook profitera de sa conférence de presse annuelle, en avril prochain, pour annoncer le déploiement d’une boutique de “bots”, qui permettront de venir greffer des micro-logiciels à la messagerie pour commander une pizza ou un taxi directement depuis le Messenger.

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

Cela pourrait être la plus grosse annonce de Facebook depuis des années. Le réseau social lancerait à l’occasion de sa conférence F8 sa propre boutique de “bots”.

L’idée ne serait pas tant de venir concurrencer Apple et Google sur leur propre terrain mais davantage de venir greffer de nouvelles fonctionnalités au Messenger, l’application de messagerie instantanée de Facebook, en permettant aux utilisateurs de commander une pizza, un plat ou un taxi directement depuis la messagerie, sans devoir ouvrir un autre logiciel.

Avec sa boutique de “bots”, Facebook reprendrait une idée introduite par son rival WeChat, qui avait imaginé une série de micro-logiciels permettant de passer des commandes en ligne sans quitter sa messagerie. Les profils de bots”, gérés par une intelligence artificielle, répondront à certaines requêtes des utilisateurs. Par exemple, pour commander une pizza, il suffirait de demander une “pizza Margherita” au bot, et de valider la commande, pour recevoir quelques dizaines de minutes plus tard une pizza sur le pas de sa porte. Pour ce faire, l’utilisateur devra cependant lier sa carte de crédit et renseigner ses coordonnées exactes.

Avec cette nouvelle corde à son arc, Facebook souhaiterait se rendre incontournable auprès des propriétaires de smartphones en proposant un outil d’une grande simplicité qui permettrait de réaliser des centaines d’opérations différentes par l’envoi d’un simple message. De la réservation d’une chambre à la commande d’un repas, en passant par la confirmation d’une réservation pour un vol, l’outil qui devrait être introduit par Facebook dans le courant du mois d’avril devrait avoir un champ d’action très large. Reste à présent à voir si ce concept très futuriste trouvera un écho auprès du grand public, habitué pour l’heure à passer par des applications spécifiques pour chaque commande…

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires:

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>