Jack, le SnapChat made in Belgium parmi les 22 startups finalistes présentes au MWC

Par posté le 12 février 2016

Avec seulement un peu plus de 15.000 utilisateurs au compteur, “Jack” n’est pas encore ce qu’on pourrait appeler une application qui fait parler d’elle. La jeune startup belge à l’origine du projet a pourtant été sélectionnée parmi les 22 startups finalistes d’un concours international, qui viendront présenter leurs projets au Mobile World Congress de Barcelone.

jack

Michel Tombroff, l’ex-PDG de Softkinetic – la jeune entreprise belge spécialisée dans la reconnaissance gestuelle qui a récemment été rachetée par le groupe nippon Sony – revient déjà sous le feu des projecteurs quelques jours seulement après avoir quitté Softkinetic. D’ici quelques jours, il prendra la direction de Jack 45, une jeune startup belge qui a conçu une application de messagerie unique en son genre, à mi-chemin entre le client de transfert de documents, la messagerie en ligne et la messagerie éphémère.

S’inspirant très clairement de Snapchat pour son côté minuté, Jack est une application mobile qui permet d’envoyer des messages, documents et photos à un correspondant en définissant l’heure et la date de l’envoi. L’idée est véritablement de pouvoir planifier des interactions futures avec certains contacts, ce qui pourrait trouver une réelle utilité auprès des professionnels notamment, pour la publication d’un communiqué de presse sous embargo, d’une information ou tout simplement une annonce à faire au sein d’un service.

“La startup a été lancée il y a un an, le produit a été lancé il y a quatre mois” explique Michel Tombroff. C’est une toute petite équipée, financée uniquement sur fonds propres jusqu’ici.

L’annonce aurait pu passer totalement inaperçue si la jeune startup n’avait pas été sélectionnée parmi les 22 finalistes internationaux d’un concours qui prendra place au Mobile World Congress de Barcelone, le 22 février prochain. “Le Mobile World Congress de Barcelone, c’est de loin le congrès le plus important pour les applis mobiles” commente Michel Tombroff, qui se réjouit déjà de monter sur scène pour présenter Jack à l’assemblée. “C’est assez exceptionnel pour Jack d’être sélectionné comme finaliste alors que le produit vient à peine d’être lancé. Les membres du jury ont trouvé le concept tellement innovant. Ils lui ont trouvé un potentiel énorme, qui peut se décliner dans énormément de domaines. Pour nous, c’est très important car nous sommes en pleine levée de fonds.”

Pour l’heure, Michel Tombroff préfère éviter de spéculer sur la future levée de fonds, mais à en croire les premiers échos, Jack serait un projet très ambitieux qui placerait la barre déjà très haut pour sa première levée de fonds. Reste à présent à voir si la jeune startup belge parviendra à attirer le grand public lors de la présentation devant le jury.

Dans l’attente d’un verdict, les internautes qui le souhaitent peuvent découvrir la messagerie jack sur le site www.youhaveajack.com

L’application est également disponible gratuitement sur l’App Store et le Google Play.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires