Chrome multiplie ses interactions avec les objets connectés

Par posté le 12 février 2016

La 49ème version du navigateur de Google va reconnaître ce qu’on appelle le “physical web”, ou web physique.

© Alphabet - Google

© Alphabet – Google

Jusqu’à présent, pour avoir des interactions avec des objets du quotidien par l’intermédiaire de votre smartphone/tablette, il fallait que vous fassiez les démarches pour. Désormais, ce sont les objets qui vont venir à vous. Chrome se dote d’une option supplémentaire et va vous permettre de repérer les objets connectés aux alentours. Ceci est un des domaines couverts par l’IoT (Internet of Things, ou l’internet des choses), un domaine que Google appelle également le “web physique”.

Cette expression désigne tout simplement le fait que des objets du quotidien, équipés d’un système de connexion comme le bluetooth par exemple, puissent se connecter à votre terminal mobile à distance et vous envoyer des informations. Ce n’est pas vous qui faites la démarche de chercher un objet connecté aux alentours, mais c’est bien l’objet en question qui fait tout le travail.

 

 

 

On pourrait très bien imaginer un guichet automatique de banque équipé d’un “beacon” bluetooth qui vous informerait que vous vous situez près du guichet et qui vous solliciterait pour que vous passiez y faire un tour. Vous pourriez également recevoir des informations quant à votre solde, vos virements, … Le tout à distance.

Les applications de cette nouvelle technologie peuvent être nombreuses, et l’un des meilleurs créneaux serait de proposer de la publicité grâce à ces objets connectés. Connecté à une banque, on vous proposerait des taux d’épargne. Connecté à une agence de voyages, un jeu concours vous proposerait de gagner un séjour aux Maldives, … C’est un business qui risque d’offrir beaucoup d’opportunités pour la firme de Mountain View.

Le concept a déjà été testé à plusieurs reprises, notamment au dernier CES de Las Vegas où plus de 1500 balises “beacon” bluetooth étaient disposées un peu partout, pour permettre aux visiteurs de se retrouver. Ou encore dans une école aux Etats-Unis pour permettre aux élèves de faire circuler des notes de cours plus facilement à l’intérieur de l’établissement.

 

Yassine Mazouni (St.)

 

 

Articles similaires: