Deux adolescents décèdent en tentant de réaliser un selfie

Par posté le 30 décembre 2015

Il y a quelques jours, un drame s’est produit dans l’aéroport d’Alanya, en Turquie, lorsque trois jeunes adolescents ont tenté de réaliser un selfie sur le tarmac de l’aéroport. Le conducteur d’un véhicule de chargement, qui ne les avait pas vu, a maladroitement tué deux des trois adolescents, qui s’apprêtaient à prendre le départ pour la destination d’Antalya.

TEENS

On ne compte plus le nombre de personnes décédées après avoir tenté de réaliser un selfie dans une position potentiellement dangereuse.

L’aéroport d’Alanya, en Turquie, a récemment été le lieu d’un drame. Trois jeunes adolescents, qui attendaient leur vol pour Antalya, ont eu la drôle d’idée de s’allonger sur le tarmac de la piste pour réaliser un selfie et le poster sur les réseaux sociaux. Malheureusement, un véhicule de chargement passait à proximité et le conducteur n’a pas remarqué les trois jeunes hommes allongés sur le tarmac. Si l’un d’entre eux est parvenu à éviter les roues du véhicule, les deux autres sont morts sur le coup.

Au total, plus d’une quinzaine de personnes seraient mortes cette année en tentant de réaliser des selfies du haut d’un pont, d’une falaise, au volant d’un véhicule ou une arme à la main. En Russie, où le phénomène des selfies a pris une véritable ampleur, les autorités ont même lancé une campagne de sensibilisation pour éviter que les jeunes ne meurent dans des situations absurdes en tentant de réaliser LA photo parfaite qui leur permettra de récolter un maximum de likes. Les parcs nationaux américains conseillent quant à eux d’éviter de prendre des selfies avec des animaux sauvages et plus particulièrement les ours, qui pourraient profiter de ce moment d’inattention pour charger leurs victimes…

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires