Test – l’Up 3, le bracelet de suivi d’activité super-chic

Par posté le 15 novembre 2015

Trop souvent, les acheteurs de “trackers” n’ont le choix qu’entre des bracelets low-cost aux performances limitées et des produits destinés aux sportifs expérimentés, d’une précision redoutable mais rarement destinés à être portés en public. Avec son UP3, Jawbone tente de rendre un peu plus chic un objet de la vie de tous les jours.

L'UP 3 ne pèse que 29 grammes - crédit photo : E.F.

L’UP 3 ne pèse que 29 grammes – crédit photo : E.F.

Disponible en magasins depuis quelques semaines maintenant, l’UP 3 est le nouveau bracelet de suivi d’activité de luxe de Jawbone. Le rival de Fitbit et spécialiste de la santé connectée mise aujourd’hui plus que jamais sur le design de son accessoire pour séduire le coeur des consommateurs. Car si les bracelets connectés sont de plus en plus populaires auprès du grand public, nombreux sont ceux encore qui hésitent à craquer. En cause? Le design très banal de ces trackers d’activités, qui sont souvent facturés au prix fort malgré l’utilisation de composants très bon marché. Face à l’effondrement du prix moyen du tracker d’activité, sous l’impulsion de Xiaomi, qui commercialise un bracelet de suivi d’activités à moins de 15€ en Asie, Jawbone adopte la tactique opposée en misant précisément sur le segment du haut de gamme avec son UP3, un bracelet bardé de capteurs qui présente la particularité de disposer d’un design très élégant. 45% plus petit que son ainé, l’UP 3 se fait très discret au poignet, avec son bracelet en silicone gris (ou noir, selon le modèle), un système de fermeture en métal et un cadran métallique très réussi visuellement, qui donne au tracker de Jawbone un look de bracelet de designer très chic.

Certes, on remarque d’entrée de jeu que l’UP3 se destine avant tout à la gente féminine. Très léger (le bracelet ne pèse que 29 grammes!), le tracker prend de faux airs d’accessoire de mode. Et c’est sans doute la raison pour laquelle il devrait faire fureur auprès des jeunes femmes de 18 à 30 ans.

Ceci étant dit, si le produit est visuellement très réussi, ce n’est pas pour autant que Jawbone a oublié de soigner ses fonctionnalités. Au niveau des performances, l’UP3 se classe à peu près au même niveau que le Fitbit Charge HR, puisqu’il intègre les mêmes capteurs que son rival, en ce compris le fameux capteur de pulsations cardiaques. Vu qu’il ne dispose pas d’écran, l’UP 3 affiche toutes les données récoltées au cours de la journée directement dans l’appli mobile qui est livrée avec (et compatible avec l’iPhone & Android). Très évoluée, celle-ci permet de suivre le nombre de pas effectués chaque jour, mais aussi son rythme cardiaque, les distances parcourues, ses cycles de sommeil et bien plus encore. Pour ceux qui font des régimes, il est même possible d’entrer manuellement les produits consommés au cours de la journée pour tenter de suivre un programme.

Contrairement aux trackers pour sportifs, l’UP3 ne prétend pas mesurer en permanence le rythme cardiaque lors d’une session de sport puisque la fonctionnalité se limite ici à la prise de pouls tous les matins. Ce facteur est censé donner une indication très claire sur l’état de santé d’une personne, selon les spécialistes de Jawbone.

Le bracelet de Jawbone est très élégant - crédit photo : E.F.

Le bracelet de Jawbone est très élégant – crédit photo : E.F.

Plus intéressant, notons que Jawbone a intégré une fonctionnalité sociale à son application, laquelle permet de se mesurer à ses amis sur des duels de “pas” quotidiens ou hebdomadaires. Une fonction qui peut motiver les utilisateurs à faire de plus gros efforts, de manière ludique. Mais encore faut-il avoir un ami qui dispose également d’un bracelet de la marque.

Dans un toute autre registre, on notera que si le bracelet se débrouille plutôt bien pour l’analyse des performances sportives et du sommeil, l’appli mobile souffre encore de quelques petits défauts de conception. Aussi évolué soit-il, le capteur est par exemple incapable de passer automatiquement du mode jour au mode nuit, et inversement. Dans le même ordre d’idée, on notera que l’appli comprend un peu trop de liens vers des sites en anglais, pour des conseils divers sur la santé ou les exercices à effectuer pour perdre du poids. Lorsque l’on sait que toute l’appli a été correctement traduite, il est tout de même regrettable de constater que le contenu additionnel n’a malheureusement pas eu droit à la même attention.

Enfin, en ce qui concerne l’autonomie, l’UP3 s’en sort mieux que son rival, le Fitbit Charge HR, puisqu’une seule charge lui permettra de tenir environ une semaine. En revanche, le bracelet n’est pas 100% waterproof selon Jawbone, qui déconseiller les utilisateurs du bracelet à l’utiliser sous l’eau. Durant le test, nous avons néanmoins pu constater que l’UP3 résiste parfaitement à une petite douche quotidienne. Nous n’avons néanmoins pas pris le risque de l’immerger entièrement.

Conclusion

Léger, chic et très agréable à porter, le nouveau bracelet de Jawbone devrait incontestablement faire fureur auprès de la gente féminine. Beaucoup plus élégant que son principal rival, le Fitbit Charge HR, le tracker de Jawbone se destine avant tout aux utilisateurs (trices?) qui souhaitent garder à l’oeil leur activité physique tout en soignant leur look.

Prix en magasin : 180€.

L’UP3 est disponible dans la catégorie Sport & Fitness sur le site de Mobilefun.fr : http://www.mobilefun.fr/33644/par-type/fitness.htm

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires