Piratage informatique russe contre l’occident à la hausse

Par posté le 15 octobre 2015

Les hackers russes deviennent de plus en plus audacieux pendant que les relations entre la Russie et l’Ouest sont tendues.

Crédit photo: AFP

Crédit photo: AFP

Suivant le conflit en Ukraine, les États-Unis et l’Occident étaient victimes des plusieurs piratages prétendument commis par des hackers russes. Les cibles récentes incluent TV5 France, le New York Times, la Maison-Blanche, le marché boursier polonais, et une aciérie allemande.

Lors du hack le plus récent, décrit dans un nouveau reportage de Bloomberg, les pirates ont réussi à infiltrer le système de messagerie de la chambre des représentants des États-Unis. Selon une source proche de l’investigation, le groupe a eu accès aux plusieurs communications entre des législateurs américains.

L’attaque sur l’aciérie en Allemagne est un exemple rare ou le “hacking” cause de la destruction physique. En utilisant un hack de type “malware”, les pirates ont trafiqué un haut fourneau, provoquant un effondrement thermique massif en novembre 2014.

Pendant une réunion la semaine passée les officiels de l’OTAN ont exprimé leur inquiétude sur l’implication rapide de la Russie dans le conflit en Syrie. Ils ont également avoué le plus important renforcement de leur défense collective depuis la Guerre Froide. Les États-Unis et leurs partenaires s’inquiètent que le cyberespace deviennent un endroit où l’escalade du conflit prenne de l’ampleur.

Oleg Davydov (St.)

Articles similaires