Evénement rarissime dans le secteur du cloud. Frappé par la foudre à quatre reprises le 13 août dernier, le Data Center de Google situé dans la région de Mons, a accidentellement perdu des données des clients de la marque américaine, qui ne pourront jamais remettre la main sur les photos qu’ils avaient stockées sur Google Drive…

googledata

Frappés à quatre reprises par la foudre le 13 août dernier, les serveurs de Google de Saint-Ghislain ont été victimes d’une courte panne qui aurait accidentellement effacé le contenu de certains serveurs. “Bien que les systèmes auxiliaires aient rapidement ramené le courant, et que les systèmes aient accès à un backup, des données récemment ajoutées au système ont été effacées de manière définitive” explique Google.

Si l’incident est mineur – seulement 0,000001% de l’espace de ses serveurs a été endommagé -, la disparition de données risque d’affecter la confiance des clients du groupe, qui sauvegardaient leurs photos, documents ou vidéos sur le service cloud de Google. Ceci étant dit, comme Google l’explique sur son blog, la vaste majorité des données affectées durant l’incident ont pu être récupérées. “Dès le début de l’incident, le nombre de disques affectés a progressivement décliné au fur et à mesure que les ingénieurs de Google ont avancé dans les opérations de récupération de données. “Lundi 17, seulement une toute petite partie des données, qui représentaient moins de 0,000001% de l’espace alloué aux disques persistants en Europe de l’Ouest, étaient toujours affectés. Dans ce cas, une récupération complète est impossible.”

Le groupe assure l’entière responsabilité de l’incident, et indique faire tout son possible pour améliorer l’infrastructure de sorte que l’incident ne se reproduise plus.

A noter que si un backup sur le cloud peut toujours être pratique, il est préférable de garder une copie de tous ses fichiers sur un disque dur externe, histoire d’éviter justement que ce type d’incident ne vous fasse perdre des données qui vous sont chères…