Technocité : une formation pour devenir “sound designer”

Par posté le 19 août 2015

 

Technocité, centre de compétence de la Région Wallonne, propose une toute nouvelle formation, destinée à devenir “sound designer”. Touchant à de nombreux domaines, cette formation de 50 jours paraît plutôt attractive. C’est pourquoi nous avons demandé à Michel Grigorakis, formateur pour “Sound Designer” de nous donner un peu plus de détails !

© DR

© DR

Comme le veut la tradition, commençons par une présentation de vous et de votre équipe, ainsi que du lieu de formation.

Je m’appelle Michel Grigorakis et je suis Sound Designer et compositeur depuis 25 ans. Je travaille principalement pour l’audiovisuel. Mon travaille consiste à avoir une approche narrative  dans l’usage du son, c’est un vrai travail de création sonore et il va de la prise de son pour des films, docus, etc., jusqu’à la postproduction de ceux-ci en passant les créations sonores pour jeux vidéos, signatures sonores, évènements, parcs d’attractions… et allant aussi jusqu’à la composition musicale.

 

Ensuite, venons-en à la formation, pouvez-vous nous expliquer en quoi elle consiste ?

C’est un cursus de sound design dans le sens large du terme. On va justement essayer de ne pas trop cibler un seul aspect spécifique du métier. On va commencer par les sensibiliser à l’usage du son pour les médias, du son en terme de bruitage ou d’ambiance. À ce stade là, on ne leur fait pas encore créer des sons à part entière, ils partent de samples, de banques de sons qu’il apprennent à manipuler et à utiliser correctement et pertinemment.

Ensuite, on passe par l’enregistrement personnalisé de son et du foley. Là on parle toujours de sons “audio” (enregistrement acoustique) et pas encore de synthèse. Il apprendront là à penser “usage” du son en l’enregistrant, et à déjà envisager les connotations multiples de ceux-ci, anticiper l’usage décalé qu’on pourra en faire ou comment il sera traité. Ensuite on passe par l’apprentissage d’outils de type DAW: Reaper et Protools. Les bases du montage son auront été abordées via Sony vegas Pro, et aussi avec sound forge comme éditeur, mais là, c’est pour leur montrer 2 (parmi tant d’autres) outils de la profession. Ils permettront aussi au passage de parler du midi, pas encore abordé à ce stade.

Ensuite, on attaque la synthèse sonore, là on passe de l’étape ou on utilisait des enregistrements, bruts ou retravaillés, à celle où on va créer nos sons via les différents outils de synthèse (synthés, samplers, fxs…)

Là, pour le coup, ce serait un petit passage en revue des différentes synthèses, du sampling avec contact, et en étape ultime une approche de Reaktor. Quand je parle de créer des sons ici, ce serait aussi bien pour créer des sons de sound FX pour de l’audiovisuel (des whoosh, des drones, des hits, des rises, des soundscapes, etc.) que créer des patchs de synthés ou instruments. À la sortie, les stagiaires devraient être capable de faire de l’habillage de film en motion design, de génériques, pubs, et/ou de concevoir les bandes-son de spectacles, de videomapping … On terminera avec le traitement et la création sonore en temps réel avec live. Là ce sera un panel des possibilités, avec kinekt, etc.

 

Et à qui elle s’adresse ?

Elle est principalement réservée aux demandeurs d’emplois intéressés par l’usage précis et ciblé du son. Il faut juste avoir un minimum de maitrise dans l’usage d’un ordinateur pour ne pas être perdu durant les cours.

 

Quelles sont les applications possibles à cette formation ? Quelles débouchées ?

De nouveau très vaste, le sound designer se retrouve à tous les niveaux de l’audiovisuel : dans le jeu vidéo, le web et multimédia, le cinéma, le film d’animation, la création musicale, l’évènementiel…

 

Est-ce une première pour cette formation, ou est-ce qu’elle a déjà eu un précédent ? (Si oui, pouvez-vous nous dire comment cela s’est passé, quels retours avez-vous eus ?)

Oui, c’est bien une première.

 

Sur quel type de matériel la formation se déroule-t-elle ?

Nous mettrons à disposition des stagiaires un ordinateur par personne bien entendu, un casque, un clavier midi et une carte son pro en externe, et ensuite ils auront à disposition tout le matériel d’enregistrement nécessaire pour la pratique: micros, recorders, mixettes, perches, console de mixage, préamplis, etc.

A.L.

Articles similaires: