Le premier hôtel au monde entièrement dirigé par des robots a ouvert ses portes au Japon. Les clients sont accueillis par deux réceptionnistes humanoïdes féminines et… un dinosaure en nœud papillon, tout aussi amical que ses “collègues”.

Une réceptionniste de l'Hôtel Henn-na au Japon ©HUISTEN BOSCH
Une réceptionniste de l’Hôtel Henn-na au Japon
©HUISTEN BOSCH

À l’hôtel Henn-na (que l’on peut traduire par l’hôtel “étrange” en français) les clients sont pris en charge par du personnel 100% robotisé, de la réception aux chambres, en passant par le ménage. Des machines qui réservent cependant un accueil “chaleureux et amical” aux clients, à en croire les propriétaires des lieux.

Cet établissement regorge logiquement d’infrastructures de pointe, avec, par exemple, des portes sans clé à reconnaissance faciale. Un portier-bagagiste robotisé transporte même les valises des clients jusqu’à leur chambre.

Au-delà de l’aspect anecdotique de la robotisation du personnel, cette automatisation vise aussi à réduire les coûts du travail, limiter les déchets et économiser de l’énergie tout en proposant une infrastructure quasi-autonome grâce à l’énergie solaire et à ces machines.

Par exemple, aucun réfrigérateur n’est proposé en chambre, tous les interrupteurs sont équipés de détecteurs de mouvement et l’air conditionné des chambres provient d’un système économe en énergie.

Cet hôtel est intégré au parc d’attraction hollandais Huis Ten Bosch de Sasebo, près de Nagasaki, et pourrait bien être décliné dans d’autres villes du Japon et au-delà, a précisé le président de l’entreprise, Hideo Sawada.

Grâce aux prochaines mises à jour, les robots pourront converser en chinois et en coréen avec leurs clients.

Mais il n’y a pas qu’au Japon qu’on remplace le personnel d’hôtels par des machines. En Californie par exemple, à quelques encablures du siège social d’Apple, la chaîne Aloft Hotels propose son premier majordome robotisé depuis l’année dernière.

Même si l’industrie s’intéresse de plus en plus à l’automatisation de ses services, un récent sondage mené par JD Power auprès de 62.000 clients aux États-Unis et au Canada montre que rien ne vaut le bon vieux contact humain. Il ressort que le nombre moyen de problèmes auxquels devaient faire face les clients baissaient de 50% lorsqu’ils étaient accueillis par du personnel souriant.

Les tarifs des 144 chambres de l’hôtel Henn-na de Sasebo débutent à 9.000 JPY (environ 67€) pour une chambre simple.

AFP