Une formation destinée aux jeunes pour apprendre les bases de l’informatique chez Technobel

Par posté le 30 juin 2015

Tecnobel, Centre de formation aux TIC en Région Wallonne, a créé une formation destinée aux jeunes, pour l’apprentissage des nouvelles technologies. Au programme : robotique et informatique, de quoi faire rêver plus d’un jeune qui se sent l’âme d’un ingénieur. Pour en savoir un peu plus, nous avons posé quelques questions à Delphine Rousseau, responsable pédagogique de centre de formation Technobel.

© DR

© DR

Commençons par une présentation de vous et du reste de l’équipe de la formation

Technobel est un Centre de compétence spécialisé dans les technologies de l’information et de la communication. Notre principale mission est la formation aux métiers des TIC (NDLR : Technologies de l’information et de la communication). Le Centre s’adresse à trois publics: les demandeurs d’emploi, les écoles et les entreprises. La particularité du Centre Technobel est son approche pédagogique. Pour nous l’apprentissage ne se fait plus uniquement assis derrière des bancs d’écoles. Les participants aux formations doivent saisir toutes les opportunités d’apprentissage qui les entourent. C’est ce que nous tentons de developper à l’intérieur du Centre grâce à ce que nous appelons la philosophie « where is the school? ». Concrètement, il s’agit de créer des espaces communautaires informels qui favorisent les rencontres et les échanges de compétences. Le Centre essaye donc d’intégrer cette philosophie à l’intérieur même de ses formations. C’est le cas notamment dans le projet « Sons of Technology ».

Le projet « Sons of Technology » est un nouveau projet que le Centre tente de mettre en place pour élargir ses actions à un nouveau public cible: les jeunes en situation de décrochage scolaire. Nous avons défini ces jeunes comme étant âgés de moins 25 ans en situation d’échec scolaire ou ne fréquentant plus de manière régulière un établissement scolaire ou ne suivant aucune formation professionnelle et n’étant inscrit dans aucun projet d’emploi.

 Concrètement, quels sont les différentes compétences abordées pendant cette formation ?

Le Centre Technobel dans ses actions de formation s’est spécialisé dans les métiers des Technologies de l’information et de la communication. Les principaux domaines abordés sont le développement, les systèmes et réseaux, la bureautique, le multimédia et la gestion de projet IT. Le projet « Sons of Technology » aborde des compétences d’un bien autre genre.

Si les jeunes en décrochage qui fréquentent les ateliers « Sons of Technology » peuvent découvrir les bases de la programmation grâce aux robots Lego ou encore la logique de réseaux et systèmes avec la carte programmable Aduino, les compétences abordées dans ces ateliers sont d’un autre ordre. L’objectif de « Sons of technology » vise en effet l’intégration en douceur des participants dans une dynamique d’apprentissage offrant des opportunités de formation professionnelle et/ou d’emploi.

Il ne  faut donc pas considérer le projet « Sons of Technology » comme une formation comme les autres. Il s’agit plutôt d’un élèment charnière intervenant dans la « ligne de vie » des actions menées par chacun des participants. Cette charnière a pour rôle d’assurer la transition entre un monde qui ne correspond plus aux décrocheurs et un avenir qui leur permetteront de s’épanouir ou tout du moins d’en être le premier tremplin. Il s’agit donc essentiellement de travailler la confiance en soi des participants, de leur faire comprendre que leurs actes ne sont pas irrémédiables et par dessus tout que leurs futurs sont entre leurs mains ! L’objectif du projet est de positionner les membres des « Sons of Technology » comme des acteurs de leur avenir pour qu’ils retrouvent une forme d’autonomie et une estime de soi au travers d’un questionnement sur leur souveraineté.

 

Quelle est la cible de votre formation ? Visez vous forcément le “jeune geek”, ou est-ce que vous vous adresser à “n’importe qui” ?

Les actions de formation du Centre Technobel s’adressent à trois publics cibles : les demandeurs d’emploi (principalement), les écoles (élèves et professeurs) et les entreprises.

Le projet « Sons of Technology » étend les actions du Centre à un nouveau public : les jeunes en décrochage scolaire qu’on appelle aussi parfois les NEETs (Not in Education, Employment or Training).

 Justement, quels sont les profils que vous rencontrez pendant les formations ?

Cette nouvelle cible constitue un public auquel Technobel n’a pas l’habitude de s’adresser. En situation de décrochage pour des raisons scolaires, familiales ou sociales, ces jeunes présentent des profils psychologiques et sociaux particuliers. Ces caractéristiques ont d’ailleurs poussé Technobel à s’encadrer d’organismes faisant autorité dans le domaine de l’accompagnement de la jeunesse. Ainsi la première édition du projet « Sons of Technology » s’est faite en partenariat avec la Maison des Jeunes de Sambreville, fortement active dans la ré-insertion sociale des jeunes.

Les partenariats avec ces organismes sont d’ailleurs l’une des caractéristique du projet « Sons of Technology » et la condition sine qua non de la réussite du projet. « Sons of Technology met en place un véritable éco-système composé d’acteurs de terrain attentifs aux particularités de chaque jeune entrant dans le projet.

Votre formation semble assez unique, dans son approche, dans sa manière de fonctionner. Pourquoi une approche aussi singulière ?

S’il est une caractéristique à retenir pour définir Technobel, c’est bel et bien l’ingénieurie pédagogique. Persuadé que les apprentissage ne se cantonnent pas uniquement derrière les bancs d’école, le Centre cinacien met tout en oeuvre pour explorer de nouveaux modes d’aquisition de compétences et les implémenter dans son quotidien. Une seule question est désormais au coeur des réflexions de Technobel : « Where is the school? ». Cette nouvelle philosophie a pour objectif de démystifier l’acquisition de compétences en cassant les codes traditionnels de l’apprenstissage. C’est notamment au travers de l’utilisation de serious games et par la création de communauté d’apprentissages informelles telles que celles développées par le projet « Sons of technology » que le Centre compte tenir ses objectifs.

Pourquoi avoir tant mis l’accent sur les Lego ? 

Les initiatives pour favoriser une dynamique d’apprentissage et cultiver un esprit de curiosité auprès des jeunes en décrochage sont déjà nombreuses. En effet, on ne compte plus le nombre d’animateurs et projets sportifs et/ou culturels à destination de ces jeunes. Technobel souhaite cependant adopter une autre voie : celle des technologies. L’idée initiale : créer une communauté de jeunes autour de projets technologiques, les « Sons of Technology ».

Grâce à l’atelier de robotique Lego, les « Sons of Technology » ont pu revivre l’aventure Lego non plus en inventant des histoires ou en imaginant la ville parfaite mais bien en découvrant la robotique et l’informatique ! Les Lego Mindstorms© sont en effet conçus pour apprendre les principes de base des deux disciplines que sont la robotique et l’informatique. Tout commence par la construction de robots munis de pinces, de perches ou encore de capteurs… Ensuite entre en jeu la phase de programmation du robot. Là aussi un logiciel rendu ludique et intuitif par Lego permet aux jeunes de commander leurs robots avec des ordres simples. Ce sont ici les capacités à analyser une situation complexe, à la découper en phases simples, à les réorganiser de manière logique et enfin à les traduire en actions simples qui sont visés.

L’atelier Arduino constitue le second atelier développé dans le projet Sons of Technology. Entre électronique et informatique cet atelier a permis aux participants de découvrir comment une imprimante 3D se construit. La manipulation de la carte Arduino a également permis aux « Sons of Technology » de programmer et de commander des éclairage LED. La construction d’une manette de console de jeu vidéo a aussi été entamée. Les possibilités de réalsiation avec la carte Arduino sont quasi sans limite. C’est d’ailleurs la particularité de cet atelier : toutes les réalisations qui y développées sont basées sur les envies des participants qui ont proposé eux-même leurs projets.

Le choix des ateliers Lego et Arduino a été fait pour permettre aux participants du projet « Sons of Technology » de développer des projets à partir de technologies qui leur parlent. Faciles d’accès pour tous et ludiques, les robots Lego ou la carte programmable Arduino permettent ainsi une initiation à l’électronique, à la robotique et bien sur à l’informatique tout en gardant en tête que le projet « Sons of Technology » ne reste qu’un tremplin pour les participants vers une réelle dynamique d’apprentissage ou d’opportunité d’insertion.

Quels sont les modalités pratiques de la formation ? (date, prix, inscription, …)

Le projet « Sons of Technology » se base sur une participation volontaire des membres des « Sons of technology ». Il s’agit donc d’un espace ouvert et libre d’accès où des jeunes en décrochage peuvent venir s’intéresser à la robotique, à l’électronique et à l’informatique. Ces ateliers sont entièrement gratuits. La première édition des « Sons of Technology » s’est clôturée en juin 2015 à la Maison des Jeunes de Sambreville. Bien qu’une nouvelle édition se dessine encore une fois dans les alentours de Sambreville, le projet pourrait également se multiplier et investir d’autres villes en Wallonie. Les dates seront annoncées sur le site internet du projet http://www.sonsoftechnology.be/

A.L.

Articles similaires: