Proximus atteint le terabit par seconde sur son réseau de base

Par posté le 22 juin 2015

Avec Huawei, l’opérateur franchit une étape cruciale dans le développement de son infrastructure. Elle peut désormais supporter le transfert de 33 films en haute définition en une seconde.

proximus-huawei

© Proximus Group

Si le client particulier ne peut encore franchir la barre des 70 mbps sur la technologie DSL, Proximus prépare tout de même les connexions de demain avec un test réussi à un terabit par seconde sur un signal optique, appelé « super canal ». Il s’agit d’une première mondiale enregistrée sur une liaison de 1.040 kilomètres. Elle concerne, bien entendu, ce que l’on appelle le backbone, autrement dit le réseau de base.

L’initiative avait été prise pour vérifier la faisabilité de faire grimper le débit de 200 à 400 gbps sur les fibres de l’infrastructure réseau. La technique de compression des canaux de transmission se révèle encore plus prometteuse et permettrait d’atteindre 16 à 20 térabits par seconde pour les liens de base.

Bien entendu, le consommateur final ne profitera de ces nettes améliorations que lorsque Proximus connectera les points de livraison à la fibre optique. En attendant, les services gourmands en échange de données, comme la vidéo à la demande, devraient être encore plus fluides dans les semaines à venir.

Webmaster de formation et rédacteur spécialisé en technologies mobiles depuis 2001

Articles similaires