Les éditeurs d’applications et de jeux présents sur le kiosque sont vivement conviés à indiquer les limites d’âge des éléments mis à disposition, sous peine d’être exclus.

googleplay-sigles

Google confirme un double changement au sein du Play Store. Afin d’améliorer considérablement la présentation et la qualité des logiciels téléchargeables, une équipe d’experts construit depuis quelques mois un processus de contrôle pour identifier les violations des règles du développeur. L’objectif est de repérer au plus tôt dans le cycle de vie de l’application les éventuels soucis qui pourraient empêcher une publication ultérieure. Des statuts clairs seront rapidement affichés dans la console ad hoc, rendant une diffusion toujours possible en quelques heures au lieu des longues journées ou semaines d’attente régulièrement constatées chez la concurrence.

Ensuite, à partir du mois de mai, les éditeurs seront invités à remplir un formulaire supplémentaire en vue d’appliquer les pictogrammes adéquats sur l’ensemble des applications et des jeux du kiosque. Une adaptation de l’interface affichera clairement des logos connus en fonction de l’âge limite à partir duquel l’élément est disponible. En Europe, ce sont les carrés colorés PEGI, bien connus dans le monde ludique, qui seront adoptés. Si ces données ne sont pas encodées dans les prochaines semaines, les titres de l’éditeur en question pourraient automatiquement être considérés comme étant interdits aux mineurs.