Nous avons testé le Wiko Highway Signs, un smartphone Android à moins de 200 euros

Par posté le 19 janvier 2015

Très agressif au niveau du prix, le fabricant de smartphones français Wiko lançait récemment son nouveau smartphone milieu de gamme, le Wiko Highway Signs, un appareil aux performances plutôt impressionnantes proposé à un tarif particulièrement attractif.

© E.F.

© E.F.

Petit frère du Wiko Highway, le Wiko Highway Signs conserve le design caractéristique du flagship du constructeur français, tout en prenant un aspect plus compact. L’utilisation de matériaux moins couteux a en effet permis au fabricant de faire chuter le prix d’une centaine d’euros. Déclinaison « Mini » du Wiko Highway, le Highway Signs reprend dans les grandes lignes les caractéristiques de son ainé dans un format un peu plus compact, avec un écran IPS de 4,7 pouces à la définition tout à fait correcte (1280×720).

Si, budget serré oblige, le Highway Signs ne donne pas la même sensation qu’un smartphone un peu plus costaud, comme le Moto E ou le Moto G une fois en main, le smartphone de Wiko présente néanmoins l’énorme avantage d’afficher des performances largement supérieures à la plupart des smartphones d’entrée de gamme, avec un appareil photo de 8 mégapixels d’une qualité tout à fait honorable, un APN frontal de 5 mégapixels, et un processeur octo-cores cadencé à 1,4Ghz et épaulé par 1 Go de RAM. Bien sûr, à ce prix, il faut compter sur un processeur de la marque MediaTek, pas forcément le plus puissant, mais qui se débrouille globalement plutôt bien. On notera d’ailleurs que contrairement à la plupart des terminaux low-cost d’entrée de gamme, le Wiko Highway Signs est livré avec Android 4.4.2 KitKat, l’une des versions les plus récentes du système d’exploitation de Google.

Dual-SIM, le smartphone de Wiko embarque également un port microSD pour augmenter la mémoire du terminal (doté de 8 Go par défaut). Contrairement à son grand frère, le Wiko Highway Signs n’est en revanche pas compatible avec les fréquences 4G. Un petit défaut qu’on lui excusera bien volontiers compte tenu de ses nombreuses qualités et de son prix de vente des plus compétitifs…

© E.F.

© E.F.

Malgré quelques concessions au niveau hardware, le Wiko Highway Signs ne montre en effet presqu’aucun signe de faiblesse par rapport à son grand frère, et parvient même à surprendre avec une interface épurée, très proche de ce qu’on trouve sur les appareils de la gamme Nexus, une fluidité exceptionnelle, un très bon rétroéclairage et un processeur très bien optimisé qui, malgré ses limites, s’est révélé d’une efficacité redoutable lors de nos tests, faisant tourner sans aucune difficulté des jeux comme Dead Trigger 2 ou Asphalt 8. Certes, cela ne vaut pas un HTC One M8, mais pour un smartphone à moins de 200 euros, le Highway Signs se défend plutôt bien et n’a clairement pas à rougir par rapport à des smartphones deux fois plus coûteux…

Très agréable à utiliser pour jouer, écouter de la musique ou regarder des films, grâce à son écran qui offre un très bon confort de visionnage, le Highway Signs dispose d’un petit haut-parleur situé à l’arrière du smartphone, qui offre un niveau sonore surprenant pour un appareil aussi bon marché, et dont le son n’est pas totalement écrasé lorsque le smartphone est posé sur le dos. Un bon point dans la conception du terminal, qui, bien qu’élégant, reste néanmoins fragile et souffre d’un design qui manque globalement de finition et de fraicheur. Malgré quelques bonnes idées, Wiko peine encore à développer un design qui lui est propre et qui lui permettrait de véritablement se démarquer de ses principaux rivaux, très nombreux sur ce créneau. Ceci étant dit, vu le tarif, il faut bien admettre que la boite française a réalisé un excellent travail et s’en sort avec les honneurs, malgré quelques petits défauts de jeunesse.

© E.F.

© E.F.

Conclusion

Etonnant, pour un appareil à moins de 200 euros, le Wiko Highway Signs surprend avec un design élégant, une interface particulièrement fluide et une surcouche très légère qui en fait une excellente alternative aux appareils de la gamme Nexus, souvent vendus à un tarif nettement plus élevé. Pas irréprochable au niveau de sa qualité de fabrication – on lui reprochera un boitier un peu trop léger, et un peu trop fragile -, le smartphone de Wiko a néanmoins le mérite d’offrir une expérience utilisateur très riche pour un tarif allégé. Outre sa fluidité, on apprécie particulièrement la présence d’un appareil photo frontal de 5 mégapixels, entièrement dédié aux selfies, et d’un APN dorsal de 8 mégapixels. Elégant, le smartphone de Wiko devrait faire des émules auprès des plus jeunes, grâce à ses caractéristiques qui en font le parfait outil pour jouer, écouter de la musique ou regarder des films sans devoir dépenser une petite fortune…

Du 19 au 25 janvier 2015, nous vous proposons de remporter un smartphone Wiko Wiko Highway Signs chaque jour! Vous pouvez participer au concours en cliquant sur ce lien : http://geeko.lesoir.be/2015/01/19/remportez-un-smartphone-wiko-highway-signs-chaque-jour/

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires