Après Tapptic, c’est au tour d’une autre startup belge de réaliser une levée de fonds importante.

© E.F.
© E.F.

Fruit de la collaboration d’un chercheur et d’un spécialiste du financement, GetSmily est sans doute l’une des startups belges les plus prometteuses.

Débutée il y a deux ans, l’aventure GetSmily était à l’origine le projet d’un chercheur, encadré par l’Université de Louvain, qui lui avait accordé un financement de 200.000€. Rejoint en 2012 par David Hachez, l’actuel CEO de GetSmily et spécialiste du financement, le projet s’est petit à petit concrétisé, non sans changer de nature. “Tout en s’inspirant de l’algorithme développé, nous sommes parti sur un autre concept que celui conduit initialement” explique le CEO de GetSmily.

Un concept unique

Ce produit en question, David Hachez le définit comme un “moteur d’analytics classique, avec des données émotionnelles.” Concrètement, la startup propose aux entreprises d’utiliser son outil d’analyse vendu sous la forme d’une licence. Doté d’un algorithme très puissant, GetSmily va très loin dans l’analyse de données, et retourne les résultats à travers une interface simple d’accès. Comme l’indique le CEO, l’outil va plus loin dans le raisonnement en permettant aux entreprises d’intégrer une composante émotionnelle, en l’occurrence, un petit widget qui permet à l’audience d’un site de marquer son ressenti vis-à-vis d’un produit, d’un site ou d’une entreprise, et de donner plusieurs indications sur le profil type des visiteurs. L’entreprise propose également un service plus pointu qui permet d’analyser le comportement des internautes en les observant via la webcam. L’algorithme analyse la réaction de l’internaute et attribue un score émotionnel. Une fois collectées, les données sont compilées et attribuent un score émotionnel global. Il s’agit d’une technologie très intéressante pour les médias notamment, qui peuvent analyser le comportement d’un utilisateur face à un nouveau site Web, et qui pourrait intéresser aussi les spécialistes du marketing.

Une levée de fonds de 500.000€

Peu après son arrivée chez GetSmily, David Hachez a décroché un financement additionnel de la région wallonne, de 80.000€. “Cela nous a permis de développer le produit” explique-t-il. Encadré par l’université, le projet s’est développé en parfaite autarcie. Mais après deux ans de fonctionnement, la startup s’est rapidement rendue compte qu’elle avait besoin d’engager de nouveaux employés, et donc, de lever de nouveaux fonds.

Assez rapidement, VIVES (le fond d’investissement wallon) a témoigné son intention de faire partie de l’actionnariat. Ils ne voulaient pas être majoritaires et souhaitaient donc que l’on trouve d’autres partenaires. Nous avons entamé notre levée de fonds en avril. On a rencontré une quarantaine d’interlocuteurs, en juillet, nous avons eu un accord moral avec deux business angels.”

Résultat? Une levée de fonds de 500.000€ qui permettra à la jeune entreprise de développer ses activités en Belgique.

Parmi les premiers clients de GetSmily, on citera par ailleurs quelques grosses pointures comme Foto.com, Voo, Sherpa ou encore la Loterie Nationale. Car si GetSmily est une startup encore jeune, il s’agit aussi d’une entreprise qui affiche un chiffre d’affaires plutôt important. “En 2014, ça se compte déjà en dizaine de milliers d’euros” précise David Hachez.

D’ici 2017, GetSmily compte devenir un acteur majeur parmi les outils d’analyse Web en Belgique. Mais pour y arriver, huit nouveaux employés devront rejoindre l’aventure au cours des 14 prochains mois.