PhotoBox vise une forte croissance en Belgique pour cette fin d’année

Par posté le 19 novembre 2014

Spécialiste du tirage photos mais aussi de l’impression de livres photos personnalisables, PhotoBox est devenu le leader européen des produits personnalisés. Avec un chiffre d’affaires en croissance de 20%, l’entreprise française vise aujourd’hui un développement à l’international.

photobox

Fruit de la fusion de deux entreprises, l’une britannique, l’autre française, PhotoBox a adopté son nom définitif en 2006, lorsque le leader britannique de l’impression en ligne a choisi de s’allier à son rival français pour devenir le leader européen des produits personnalisés. Trois ans plus tard, Photobox fera des débuts remarqués sur le marché belge avec une gamme complète d’accessoires personnalisables que l’internaute pouvait commander en quelques clics. Présente aujourd’hui dans 19 pays, l’entreprise française semble défier toutes les lois de la gravité, avec un chiffre d’affaire qui s’envole à chaque nouvelle année fiscale. En 2013, elle enregistrait une nouvelle croissance de ses ventes, qui atteignait presque les 20%.

Avec plus de 30 millions d’utilisateurs à travers le monde, PhotoBox est devenu l’un des géants de l’industrie numérique. Son site de production de Sartrouville, non-loin de Paris, imprime chaque année plus de 2 millions de livres photos, une activité qui est devenue au fil des années son cœur de métier.

Car aujourd’hui, les clients de PhotoBox ne commandent plus uniquement des tirages photos sur le site de l’entreprise. PhotoBox propose une large gamme de produits personnalisables, des cartes de vœux aux livres photos souvenirs, en passant par les porte-clefs, coques pour smartphones et même coussins. Il suffit de jeter un coup d’œil à leur site Internet pour se rendre compte de l’immense diversité de produits que le fabricant propose à ses clients. “80% des ventes sont générées par des produits qui n’existaient pas il y a six ans” explique Clément Salvaire, le jeune directeur général adjoint de Photobox. Et si les envies des consommateurs évoluent, les habitudes changent également. “Aujourd’hui, 20% des commandes passées le sont sur mobiles et tablettes“. Une évolution des mentalités qui a poussé PhotoBox à investir très tôt dans le mobile. L’entreprise propose aujourd’hui une application très complète qui permet de personnaliser un cadre photo, un album ou n’importe quel accessoire de son portfolio de produits directement depuis un écran tactile, et d’en admirer le résultat en 3D avant de passer la commande. “Aujourd’hui, les photos ne sont plus uniquement sur les ordinateurs, on les trouve aussi sur les smartphones et sur Facebook” explique Clément Salvaire. Pour cette raison, PhotoBox a choisi d’intégrer les réseaux sociaux dans son offre en permettant notamment d’importer les photos de son compte Facebook ou d’imprimer les clichés pris avec Instagram dans divers formats conçus spécifiquement pour ce canal.

Si le marché reste très compétitif en Belgique, PhotoBox tire un premier bilan très positif de son arrivée dans le royaume. L’an dernier, l’entreprise française a enregistré une hausse de 40% des commandes sur notre territoire. Avec les Pays-Bas et le Luxembourg, la Belgique serait le second plus gros consommateur de livres photos en Europe. “On a construit notre succès sur le marché des livres photos en Belgique” précise le jeune directeur général adjoint. Mais cela ne signifie pas pour autant que le Belge ne commande pas d’autres produits personnalisables. A l’heure actuelle, les toiles et les cartes ont la cote, mais les nouveaux produits introduits chaque année par le fabricant connaissent également un franc succès auprès des internautes. En moyenne, le client belge dépenserait 25 euros par commande. Un montant tout à fait honorable qui correspond à l’envoi d’un livre personnalisable ou d’une toile et de quelques tirages photos.

Si l’entreprise revendique un nombre de commandes en perpétuelle croissance, elle confirme néanmoins une tendance qu’on retrouve également chez la concurrence. A l’approche de Noël, elle enregistre un pic de ventes. “C’est la grosse période qui commence pour nous” explique le directeur général adjoint. “L’usine tourne non-stop, 7 jours sur 7, pour livrer plus d’un million de commandes juste avant Noël. La moitié du chiffre d’affaires est réalisé sur le quatrième trimestre de l’année, et l’essentiel des commandes se font sur les 15 jours précédant Noël.”

Cette année encore, PhotoBox s’attend à voir ses ventes décoller. Toujours plus nombreux à utiliser ses services, les consommateurs belges seraient désormais plus de 750.000 à s’être inscrits sur Photobox. Et le flot continu de nouveaux produits personnalisables pourrait conduire à un nouveau record des ventes pour le géant de l’impression.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>