L’un des patrons de la recherche de Google, Amit Singhal, estime que le moteur de recherche du futur sera “un parfait assistant personnel”, sachant ce que vous voulez quand vous voulez.

Depuis que Amit Singhal a pris les commandes du développement du moteur de recherche de Google en 2000, il a apporté de profonds changements par rapport à une époque où internet était plus lent et limité.
Depuis que Amit Singhal a pris les commandes du développement du moteur de recherche de Google en 2000, il a apporté de profonds changements par rapport à une époque où internet était plus lent et limité.

S’il est déjà possible d’explorer la surface de la Lune sans quitter son fauteuil, les évolutions des moteurs de recherche n’en sont qu’à leurs “balbutiements” par rapport au “Graal de la recherche”, dit-il dans un entretien à l’AFP à New Delhi.

Depuis que Singhal a pris les commandes du développement du moteur de recherche de Google en 2000, il a apporté de profonds changements par rapport à une époque où internet était plus lent et limité.

Il anticipe désormais l’essor du “savoir à la demande”, l’information parvenant aux gens avant même qu’ils ne la recherchent, grâce à la combinaison de la reconnaissance vocale, de la compréhension des langues et des technologies tactiles.

Le moteur de recherche du futur sera “le parfait assistant personnel qui vous fera bénéficier de tous les savoirs techniques, améliorant votre processus de pensée“, dit Singhal.

Le gourou de la recherche de Google balaie les critiques de certains scientifiques qui craignent qu’en mettant à disposition toute l’information, l’esprit ne devienne paresseux, la durée d’attention plus courte et la capacité de garder en mémoire des informations plus faible.

“Il existe toujours des inquiétudes à propos du changement“, dit Singhal.

“Nous devons apprendre aux gens à nager avec le courant de la technologie et non à lutter contre“, ajoute-t-il.

“Avec Gutenberg et l’imprimerie, des inquiétudes sont nées quant à la possible destruction de la beauté de la parole, mais au contraire nous sommes bien mieux avec le savoir qu’elle a apporté“, dit-il.

On s’est inquiété de voir la lecture de livres disparaître avec la télévision mais cela ne s’est pas produit“, poursuit le responsable de Google.

“Internet a rendu les gens plus productifs, supprimant des barrières d’accès à l’information“, ajoute Singhal.

Le moteur de recherche est au coeur de la stratégie de Google, accessible dans plus de 110 langues.

“Des périodes passionnantes s’annoncent” avec des technologies de recherche “qui vont connaître une période exponentielle” de changement, estime le responsable.

Je pense que cela va rendre l’humanité plus saine, la vie plus heureuse, pas uniquement grâce aux technologies portables mais grâce aux informations qui seront à notre portée pour améliorer nos vies“, ajoute-t-il.

Singhal est responsable au sein de Google de l’algorithme de recherche, qui traite l’information pour apporter les réponses les plus pertinentes possibles.

A plus long terme, ce passionné de Star Trek rêve de construire le fameux ordinateur de Star Trek “qui serait capable de répondre à toute question que je pourrais lui poser instantanément“.

“Nous sommes plus proches de ce rêve que je ne l’aurais jamais pensé“, ajoute-t-il.

AFP