Réservé jusqu’à présent à quelques modèles Galaxy de Samsung, le service de navigation européen est désormais disponible auprès des smartphones sous Android 4.1 et au-delà.

nokia-heremaps-android
La Belgique n’occupe que 320 Mo

Les cartes Here seront bientôt déployées sur l’ensemble des dispositifs équipés de la plateforme mobile de Google dans ses versions les plus modernes. Nokia débute la diffusion par un test grandeur nature réservé aux plus téméraires. Les intéressés devront récupérer un paquet applicatif APK sur le site here.com/beta/android/ et l’installer en bravant les barrières de sécurité. Le logiciel exige de nombreux accès, dont notamment la possibilité d’envoyer des SMS payants. A surveiller donc.

Selon nos premiers essais, l’application de Nokia est particulièrement réussie. Sous une interface très équilibrée, les cartes Here regorgent de nombreuses données utiles comme le trafic, des points d’intérêt mis à jour ainsi que des images satellites et des bâtiments dessinés en 3D. La réalisation technique n’a pas révélé de faille et la navigation automobile est agréable notamment à l’aide de voix en haute définition ainsi que de la possibilité de télécharger les cartes en vue de les utiliser hors ligne. Un avantage indéniable vis-à-vis de Google Maps qui dispose d’une fonction similaire mais partielle. Il s’agira toutefois d’aménager un peu de place: 320 Mo pour la Belgique.

Le succès semble se dessiner indéniablement pour cette initiative européenne tant la qualité de la présentation des données est au rendez-vous. Malheureusement, les informations relatives aux transports en commun restent absentes en Wallonie.