Baidu développe aussi une voiture autonome

Par posté le 29 juillet 2014

Google n’a pas le monopole du développement, loin de là, son principal concurrent en Chine, le moteur de recherche Baidu, travaille actuellement sur sa propre version de la voiture autonome.

© AFP

© AFP

Lors d’un entretien avec The Next Web, Kai Yu, directeur du développement (Institute of Deep Learning) de Baidu, a comparé la voiture que son équipe est en train de développer à un cheval.

“Je pense qu’à l’avenir, une voiture ne devrait pas totalement remplacer le conducteur mais devrait lui donner une grande liberté”, a commenté Kai Yu à la revue. Et d’ajouter, “La voiture doit être assez intelligente pour fonctionner seule, comme un cheval, et savoir prendre des décisions suivant les différentes situations de routes. A chaque fois que le conducteur veut en reprendre le contrôle, cela est possible. C’est comme faire du cheval, plutôt que de juste s’asseoir dans une voiture qui n’affiche qu’un seul bouton”.

Concrètement, cela veut dire que la voiture concoctée par Baidu sera équipée d’un volant, de pédales de frein et d’accélérateur. Même si le géant de l’informatique n’a pas donné de date de production, il y a de fortes chances qu’elle arrive avant celle de Google, qui est elle 100% autonome.

En effet, la voiture de Google, annoncée en mai, a complètement enlevé le conducteur de l’équation en ne s’appuyant que sur des capteurs, la technologie GPS, internet, la cartographie et l’intelligence artificielle pour analyser des données et prendre des décisions contextuelles comme celles prises par les humains.

Les premières images du prototype de la Google car ont enthousiasmé le public et le monde de la high-tech, mais il semblerait que nous soyons encore loin de l’ère de la voiture 100% autonome, certains experts pensent qu’il faudra attendre 2030 voire 2040 pour qu’elle soit vraiment sure.

En attendant, des voitures conduites par l’homme pouvant devenir totalement autonomes dans certaines situations pourraient représenter un bon compromis. De telles situations ne sont autres que pour se garer, sur l’autoroute ou dans les embouteillages, autant de systèmes déjà prêts à être déployés par des constructeurs comme Mercedes-Benz, Audi et BMW, et bientôt Volvo.

AFP

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>