Liège lance son réseau Wi-Fi urbain

Par posté le 9 mai 2014

La Wallonie investit 700.000 euros dans la cité ardente afin de proposer un accès à internet au sein d’une dizaine de points d’intérêt. Nous l’avons testé.

liege-free-wi-fi
Liège Digital City: ça partait pourtant bien !

L’objectif de Digital-Cities est de fournir un Wi-Fi gratuit dans six villes (Mons, Bastogne, Namur, Ottignies-LLN, Tournai et Liège). L’activation du projet démarre modérément puisqu’elle ne concerne actuellement que les places du Marché et Saint-Lambert à Liège. Huit zones complémentaires et très visitées de la ville seront couvertes en juin. Budget total de l’opération: 3,1 millions d’euros octroyés à la Spi et à Win.

Concrètement, le touriste ou le simple citoyen qui souhaite capter ces ondes doit se connecter au point d’accès LIEGE_DIGITAL_CITY (dont le nom, vous l’aurez compris, change en fonction de la ville). Cette première étape, automatique, ne pose aucun souci tant la couverture est réellement confortable en extérieur. Mais les choses se compliquent rapidement. Le dispositif ainsi branché se porte vers un portail d’accueil chargé en logos et autres informations utiles, principalement touristiques. Pour sortir librement de ce mini site web, une inscription auprès du service externe Gowex est nécessaire. Après le remplissage d’un formulaire quelque peu agaçant, le système envoie un e-mail et SMS de confirmation au numéro renseigné comportant le nom d’utilisateur et un mot passe. Ordinateurs portables et tablettes sont donc à proscrire a priori. Ils pourront surfer une fois l’inscription activée auprès de Gowex. Par ailleurs, le formulaire propose par défaut le préfixe espagnol+34, signe certainement que de nombreux Erasmus ibériques sont présents.

liege-free-wi-fi-interface
Impossible d’aller plus loin…

Si la procédure est repoussante, elle présente un problème de taille: dans notre cas (alors que d’autres testeurs n’ont rencontré aucun problème), malgré plusieurs tentatives, le message n’est jamais arrivé tandis que le mail est parvenu dans notre boîte après une vingtaine de minutes et a été consulté via un réseau mobile. Les complications semblent se centrer sur l’envoi du SMS sur le réseau Base, ce qui constitue tout de même un handicap de taille pour les clients de l’opérateur qui ne profiteront jamais du Wi-Fi gratuit à Liège.

L’utilisateur sera limité à deux heures d’échange de données par jour et ne dispose pas de compteur afin de déterminer la quantité restante. Le touriste ou le professionnel a intérêt à se montrer parcimonieux et ne pas dépenser son temps sur les messageries instantanées.

Signe positif: Gowex développe une application pour smartphones accélérant les connexions ultérieures aux points Wi-Fi. Encore faut-il obtenir un mot de passe par SMS, à recopier soigneusement. Il est également tout à fait regrettable que l’application officielle de la ville de Liège ne serve de passerelle à ce réseau Wi-Fi urbain, elle qui contient bien plus de renseignements utiles que le portail web.

Et vous, quelle est votre expérience globale avec le Wi-Fi gratuit ? Fon, Wi-Free et ce nouveau réseau urbain sont-ils simples à utiliser et efficaces ?

On en parle sur le forum

Webmaster de formation et rédacteur spécialisé en technologies mobiles depuis 2001

Articles similaires

6 Comments

  1. Oldstick

    9 mai 2014 at 16 h 41 min

    Partageant mon accès Wifi via FON, je n’ai pas de difficultés à trouver un spot Fon en déplacement. (Utilisateur de Prochain Bus, notamment)

  2. Antoine francois

    9 mai 2014 at 18 h 23 min

    D un autre coté fon et compagnie sont réserve aux abonnés et donc par définition c est pas gratuit. Merci liège pour un vrai accès gratuit a tous :)

  3. Phil

    9 mai 2014 at 23 h 46 min

    Amusant: hier, le titre de cet article était “Liège déploie un réseau Wi-Fi urbain archaïque”. Il est maintenant plus neutre. Pression politique à 2 semaines des élections?

  4. Charles

    11 mai 2014 at 13 h 18 min

    Plein de bonne volonté… mais
    Autant dire que avec la montée des réseaux mobiles 3g / 4g … et l’augmentation des quotas , je ne vais pas me prendre la tete pour me connecter aux reseaux wifi. (ils sont vraiment fou!! )

    Et quoi, a chaque fois que je vais etre dans une ville, pour avoir facile a me connecter, je vais devoir télécharger une application?

    Dans les universités Européennes, il y a le réseau EDUROAM avec lequel je me connecte AUTOMATIQUEMENT quand je suis a proximité d’un point dacces…. ( à lln, liege, namur, mons, bxl,….) OU QUE JE SOIS!

    3,1 milions … sérieux??!! Et ils arrivent encore à compliquer l’authentification, …

    C’est de la foutaise!

    Si c’est pour faire ça, la wallonie peut me rendre mon argent hein …

    Enfin, c’est mon point de vue … et mon coup de gueule de la journée :)

    • Eclaireur

      14 mai 2014 at 0 h 01 min

      @ Charles Tout à fait d’accord !

  5. Pingback: Win à la recherche d'un nouveau partenaire pour le Wi-Fi urbain wallon | geeko

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>