L’opérateur flamand indique de son rapport annuel l’échec de sa stratégie dans les fréquences en téléphonie mobile. L’IBPT devra décider que faire de l’espace ainsi libéré.

telenet-cover
La couverture de Telenet via le réseau de Mobistar

C’est la fin d’une longue histoire bien belge. L’entreprise Telenet Tecteo Bidco a été contrainte, ce premier avril 2014, de rendre sa licence 3G. Elle l’avait acquise en août 2011 avec l’intention cachée, dans un premier temps, de faire pression sur son partenaire technique Mobistar afin de conclure un contrat en MVNO plus avantageux. Ensuite, il a été question de mettre sur le marché les fréquences au plus offrant. Cependant, aucun des trois réseaux mobiles physiques n’a souhaité participer à cette grotesque mascarade, les énergies étant aujourd’hui déployées sur la 4G.

Telenet a constaté que cet actif ne valait plus rien et a signalé au régulateur le retour dans l’escarcelle de l’IBPT des fréquences achetées ainsi que la possibilité de se ménager de l’espace stratégique en 2G.

Ce quatrième réseau mobile n’aura donc jamais vu le jour malgré de nombreuses déclarations en ce sens et la crédulité des autorités qui ont espéré le développement d’une compétition plus accrue. Tant Voo que Telenet resteront tributaires de Belgacom, Mobistar ou Base pour maintenir une activité GSM/LTE. Pour le cablo flamand, le poids de sa clientèle joue en sa faveur. Côté wallon, on compte sur la fidélité de son partenaire.

On en parle sur le forum