Fin du roaming sur le continent européen pour 2016

Par posté le 3 avril 2014

Le Parlement européen a voté un nouveau paquet télécom instaurant la fin progressive, dès cet été, des coûts d’itinérance pour les appels et SMS reçus et émis dans les pays du vieux continent.

Neelie Kroes

Neelie Kroes

Depuis sa nomination en tant que commissaire européenne en charge de la société numérique, Neelie Kroes n’a eu de cesse de militer pour une diminution drastique des surtaxes de roaming et d’obtenir des résultats dans ce sens. Chaque été, donner des nouvelles à sa famille restée à la maison était moins douloureux. Cette fois, l’intention était d’en finir avec les factures, toujours astronomiques, de la consommation à l’étranger. Dans deux ans, les appels et SMS seront abordables de la pointe de l’Algarve jusqu’aux neiges éternelles scandinaves.

A cet effet, le bâton et la carotte seront utilisés: les opérateurs sont libres de régulation s’ils décident de modifier leurs plans tarifaires à l’horizon 2018 pour inclure des forfaits internationaux (mais ils devront déjà en adapter au moins un pour le premier juillet 2014) sinon, et c’est un cas de figure relativement ubuesque, les consommateurs pourront acheter un produit d’une entreprise concurrente pour se défaire du roaming. Concrètement, un client Proximus pourrait acquérir une solution de Mobistar pour ses communications européennes.

La décision met fin à la sempiternelle recherche d’astuces pour esquiver les mauvaises surprises de taille lors du franchissement des frontières au sein de l’Union Européenne. Plusieurs acteurs européens ont anticipé avec des forfaits comprenant des appels et SMS à volonté sur le vieux continent, quel que soit le réseau choisi. Mais ces derniers restent les plus onéreux. Désormais, une simple carte prépayée permettra de téléphone au prix domestique n’importe où en Europe.

Si les premiers effets de cette nouvelle directive se feront sentir dès cet été, la Commission Européenne évaluera la situation en 2016 et prendra davantage de mesures si besoin. La date butoir pour se plier aux nouvelles exigences législatives est fixée au 15 décembre 2015.

Le paquet télécom inclut également de nombreuses autres décisions sur l’utilisation améliorée des fréquences 4G, une garantie sur la neutralité du web et une standardisation des accès de gros aux lignes fixes.

On en parle sur le forum

Webmaster de formation et rédacteur spécialisé en technologies mobiles depuis 2001

Articles similaires

5 Comments

  1. Mathias

    3 avril 2014 at 14 h 22 min

    N’importe quoi, ce n’est pas la Commission qui a voté cela, c’est le Parlement européen. Et il faudra attendre l’accord entre le Parlement et le Conseil pour que la régulation voie vraiment le jour. Vu que les opérateurs historiques sont souvent encore à moitié des entreprises d’Etat, ce n’est pas gagné.

  2. Fred

    3 avril 2014 at 15 h 05 min

    Beau début, ne boudons pas cette belle avancée.
    Le minimum serait d’étendre la mesure au Data, mais bon… en attendant, merci @NeelieKroesEU pour votre acharnement!

  3. L'Enfer du Décor

    3 avril 2014 at 20 h 02 min

    Les appels et les SMS ne rapportent plus rien (Skype et autres permettent de les utiliser sans rien payer) Par contre le data (Skype et autres) est en plein boum et lui restera surtaxé. Bien vu !

  4. Pingback: L'opérateur européen Join Experience arrive en Belgique | geeko

  5. max

    23 mai 2014 at 15 h 03 min

    Qu’ils commencent par diminuer le prix du Mb sur les réseaux nationaux…
    Proximus, en carte prépayée, sans offre spéciale ou quoi:
    1 Mb en Belgique = 0.5€
    1 Mb à 5 km de la frontière =14€ (et à chaque changement de réseau, vous recevez un message du genre “bravo, vous pouvez aller sur internet, mais c’est 14€ le mb!”
    Quand on sait que certaines pages web font plusieurs Mb, une chanson mp3= environs 5mb, une vidéo youtube de 20 à 100mb…
    Aberrant.

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>