Le géant de l’électronique japonais Panasonic et le constructeur américain de voitures électriques de luxe Tesla pourraient construire une gigantesque usine de batteries aux Etats-Unis pour un milliard de dollars, a affirmé mercredi un journal nippon.

© AFP
© AFP

Contacté par l’AFP, Panasonic a répondu «travailler à différentes manières de renforcer les liens avec Tesla», sans plus de précision.

Tesla avait annoncé la semaine dernière qu’il allait construire une «méga» usine pour la fabrication de ses batteries, sans plus de précision.

Panasonic cherche à rassembler divers fournisseurs japonais autour du projet dont l’objectif est de réduire le coût actuellement élevé de fabrication des batteries lithium-ion utilisées dans les voitures électriques, a expliqué le quotidien Nikkei sans citer ses sources.

Ces batteries représentent actuellement une part importante du prix des voitures électriques, et en réduire la cherté est crucial pour diminuer le tarif de ces véhicules et en augmenter les ventes actuellement marginales. L’ambition de Tesla est d’abaisser le prix des «électriques» à un niveau proche de celui de leurs cousines à essence.

Cette nouvelle usine fabriquerait des batteries de A à Z, se procurant simplement les matières premières avant d’opérer tout le processus industriel jusqu’à l’assemblage. D’après le Nikkei, le plan serait de l’ouvrir en 2017 pour produire de petites batteries légères pour Tesla et peut-être pour d’autres constructeurs d’automobiles, dont le numéro un mondial Toyota.

L’usine pourrait aussi fabriquer des batteries de stockage pour la maison, que les ménages pourraient utiliser raccordées aux réseaux électriques intelligents («smart grids»).

Panasonic travaille déjà avec Tesla au développement de la prochaine génération de batteries pour l’automobile. L’année dernière, le groupe japonais a prolongé un contrat de fourniture avec le constructeur américain portant sur 2 milliards de cellules pour batteries d’ici à 2017.

L’action Panasonic bondissait vendredi à Tokyo après la publication de cet article: +5,60% en milieu de séance, à 1.263 yens.

Celle de Tesla a elle aussi bondi de 13,94% mardi à l’indice Nasdaq de Wall Street, à 248 dollars, dopé par une note d’analystes de Morgan Stanley qui estimait qu’un projet de construction d’une nouvelle usine de batteries donnerait à la société un avantage concurrentiel face à ses rivaux.

La valeur de l’action du constructeur californien a plus que quintuplé en douze mois, sur fond de rumeurs de marché sur un possible rachat par le groupe informatique Apple.

Tesla n’est qu’une entreprise de petite taille (quelque 22.500 voitures vendues en 2013) mais jouit d’une image glamour, favorisée par l’adoption de ses modèles par des célébrités d’Hollywood comme Leonardo di Caprio.

AFP

On en parle sur le forum.