Utoolize : la startup belge qui voulait révolutionner le « player »

Par posté le 12 mai 2013

Né sur les cendres de Moodio TV, Utoolize est une nouvelle plate-forme qui permet aux business et médias de contextualiser leurs vidéos en vue d’augmenter leur impact et leur visibilité.

L'interface de Utoolize est très simple d'utilisation.

L’interface de Utoolize est très simple d’utilisation.

Le successeur de Moodio TV

Web TV dédiée au marché de la musique, Moodio TV s’est très vite imposée comme une référence en Belgique francophone. Un peu trop ambitieux sans doute, le service a fermé ses portes après trois ans d’existence, en laissant un goût amer dans la bouche de ses créateurs.

Né sur les cendres de Moodio TV, Utoolize tente une approche différente en visant cette fois la clientèle business. Son créateur décrit le service comme « une plate-forme Web qui permet à ses utilisateurs de partager du contenu vidéo tout en y ajoutant de l’interactivité. » Concrètement, une organisation peut rassembler les vidéos de son compte Youtube, UStream, Dailymotion sous une seule et même bannière et guider les internautes par le biais d’une interface qui permet d’intégrer véritablement la vidéo sur le site de l’entreprise tout y en ajoutant des menus et interactions, comme des liens vers des articles, une boutique ou toute autre information complémentaire. « L’idée, c’était de permettre aux business et médias de contextualiser leurs vidéos de manière à augmenter la visibilité et l’impact. »

Un service sur mesure

L’un des plus gros atouts de Utoolize sur la concurrence, c’est bien sur la séparation que le service crée entre le design et le code. « Il s’agit d’un travail sur mesure. Le code est commun, mais le design peut être personnalisé à volonté, que ce soit par nos propres services ou par notre client » explique Frédéric Abécassis, fondateur de Utoolize.

Modulable, Utoolize permet aux médias et business de contrôler le contenu que les internautes visualisent. « L’un des plus gros atouts de Utoolize, c’est qu’il s’intègre à des choses qui existent déjà, il permet de connecter des services que les gens utilisent déjà, tout en permettant de garder le contrôle sur le contenu en orientant l’internaute vers d’autres contenus complémentaires. » Concrètement, un label peut par exemple choisir d’apposer sa propre griffe aux vidéos en injectant un lien vers son site ou vers la sa page iTunes dans la vidéo. « Et une fois sur Facebook, le contenu ne se perd plus, puisque tous les éléments interactifs sont également partageables. »

Entièrement financé sur fonds propres, Utoolize repose son modèle économique sur une licence mensuelle que le client paye à l’année et qui est modulée par le nombre de vidéos utilisées.

Parmi ses principaux atouts, on citera la simplicité d’utilisation, l’absence de limite dans le contenu et les players et surtout le professionnalisme de la startup, qui comptait avant même son lancement plusieurs clients de premier choix, comme la VRT, één, le Bozar ou encore l’Association de lutte contre les maladies rares en Europe.

« Nous visons une offre business, mais ce n’est pas pour autant que notre produit doit être difficile à utiliser » explique Frédéric Abécassis. De ce fait, la navigation à travers les menus est d’une simplicité presque surprenante et le service intègre de nombreuses commandes simplistes, telles que le « drag & drop ». « Tout a été conçu pour rendre l’expérience aussi intuitive que possible. » Malgré sa simplicité d’utilisation, Utoolize demeure un outil très complet, « qui va beaucoup plus loin que le simple player. »

Frédéric Abécassis, le fondateur de Utoolize - © Le Soir.

Frédéric Abécassis, le fondateur de Utoolize – © Le Soir.

Une ouverture possible vers le B2C

S’il se limite aujourd’hui au B2B, Utoolize étudie actuellement la possibilité de déployer une offre B2C. En attendant, Utoolize se concentre sur les améliorations de ses services. Prochainement, Utoolize sera également compatible avec LinkedIn et devrait permettre aux clients de créer des templates en responsive design.

A la recherche d’investisseurs, Utoolize souhaite également élargir ses horizons en recrutant de nouveaux employés. La petite startup se montre d’ailleurs plutôt confiante sur son futur puisque selon son fondateur, Utoolize devrait être rentable d’ici un an tout au plus. Accueillie avec un tonnerre d’applaudissements au Betagroup, Utoolize semble plutôt bien partie pour s’imposer sur un marché en pleine expansion.

On en parle sur le forum.

Articles similaires:

2 Comments

  1. Christophe Delire

    13 mai 2013 at 11 h 43 min

    Il n’y a pas de hasard, je viens juste de tomber la-dessus ce matin: https://popcorn.webmaker.org/ un projet Modzilla #teachtheweb il me semble bien.

  2. Frédéric Abécassis

    13 mai 2013 at 23 h 03 min

    Popcorn est un super service dont la particularité est de permettre d’ajouter des couches interactives avec du contenu qui se met à jour en temps réel.
    Pour de l’interactivité plus courante, il y a aussi Zentrick ou Klynt.
    Ou sinon, dans un autre registre, il y a Distrify qui propose de monétiser le contenu vidéo ou encore Wochit pour des news en temps réel, et bien d’autres encore prochainement.
    … et dans tout ça, l’un des objectifs de Utoolize est de permettre de faire jouer toutes ces vidéos (en provenance des services cités plus haut) dans une même webTv ou dans un même player.

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>