Samsung et Belgacom unissent leurs efforts pour commercialiser une nouvelle solution tout-en-un pour l’enseignement supérieur.

© Samsung

Tablettes et tableau interactif remplacent les outils d’enseignement plus traditionnels dans la vision de Samsung de la classe de cours du futur. Conçue pour la génération connectée, la solution Smart Learning Suite vise à moderniser les méthodes d’enseignement des professeurs.

Un plus grand contrôle des professeurs

Oubliez les craies et les tableaux noirs ! Avec sa solution Smart Learning Suite, Samsung remet au goût du jour les méthodes d’enseignement en utilisant un tableau interactif et des tablettes. Si la solution n’est pas à portée de tous les établissements scolaires, elle devrait plaire aux instituts spécialisés dans les nouvelles technologies et les sciences.

En plus de réjouir les élèves, qui peuvent enfin utiliser des outils numériques dans leur quotidien scolaire, la solution conçue par Samsung permet également un meilleur contrôle de la classe par le professeur, qui peut visualiser à tout moment ce que font les élèves sur leur tablette, bloquer l’accès à certaines fonctionnalités, bloquer l’écran de la tablette ou afficher le même contenu sur tous les écrans en quelques secondes. Idéal pour rendre les cours plus interactifs, Smart Learning Suite permet à chaque professeur de personnaliser son cours en concevant des exercices sur mesure pour ses élèves.

Une école pilote en Belgique

Pour présenter sa nouvelle solution, Samsung avait convié la presse belge à la Katholiek Onderwijs de Vilvorde, une école pilote qui permet à Belgacom et Samsung de tester en environnement réel le fonctionnement du programme.

Les élèves d’aujourd’hui sont des natifs du numérique. Ils s’attendent dès lors à un environnement d’apprentissage numérique et interactif. Pour ce faire, nous devons, en tant qu’école, mettre l’accent non seulement sur des appareils qui motivent les jeunes à participer activement à leur formation, mais aussi sur des outils et du contenu qui stimulent la collaboration“, explique Wim Jacobs, administrateur délégué de la communauté scolaire KOV.

Venu découvrir le projet, Pascal Desmet, le ministre flamand de l’Enseignement, a déclaré soutenir activement le programme de Samsung. « Il est essentiel de travailler avec du contenu suffisamment adapté et du matériel convivial. Je suis curieux de voir les résultats des élèves participant à ce projet pilote. »

Un partenariat avec Belgacom

Belgacom, l’opérateur historique du pays, s’est associé à Samsung pour supporter cette initiative. Si dans un premier temps le géant du télécom se contentera de gérer la connectivité sans fil des tablettes Galaxy Note 10.1, le partenariat prévoit également que Belgacom joue le rôle de l’intégrateur système de la solution et participe activement à sa commercialisation.

Pour l’heure, Belgacom et Samsung n’ont annoncé aucun détail sur l’offre qui sera proposée aux établissements scolaires.

On en parle sur le forum.