Sans révolutionner l’industrie mobile, Samsung est parvenu à réaliser un joli coup de poker avec son Galaxy S4. Annoncé en bonne et due forme à New-York, le terminal embarque un nombre impressionnant de nouveautés et permet à Samsung de prendre une sérieuse longueur d’avance sur son rival…

© Etienne Froment

Le Galaxy S4 permettra-t-il à Samsung de venir inquiéter Apple sur son propre territoire? Au cours d’une keynote quelque peu chaotique, Samsung a présenté au monde son nouveau flagship, le Galaxy S4, un smartphone haut de gamme qui sera disponible dès le mois d’avril prochain en Belgique.

Si le terminal n’intègre aucune fonctionnalité révolutionnaire, Samsung a néanmoins réussi un joli coup de poker en abattant toutes ses cartes les unes après les autres et en faisant de son smartphone la meilleure solution tout en un. Puissant – l’appareil embarque un processeur SnapDragon quad-core cadencé à 1,9 Ghz – le S4 est également un smartphone élégant, raffiné, qui reprend le style du S3 tout en améliorant la plupart de ses spécificités. Plus léger, plus large et mieux équipé, il dispose d’un écran qui offre une très haute résolution avec une densité de pixels de 441 ppi. Visuellement, le résultat est époustouflant.

S’il n’embarque aucune fonctionnalité qui lui permettrait de sortir du lot, pas même le fameux chargement sans fil, le S4 s’avère être un terminal plutôt équilibré, compatible 4G LTE, qui embarque la dernière version d’Android (4.2), est proposé en 3 versions (16,32, 64 Go) et qui dispose toujours du lecteur de cartes microSD.

Pour sortir du lot, Samsung mise à la fois sur l’autonomie de l’appareil, supérieure à la moyenne avec une batterie de 2.600 mAh, sur son appareil photo de 13 mégapixels ultra-performant (et sa webcam frontale de 2 mégapixels) ainsi que sur sa suite logicielle qui intègre un nombre important de nouveautés.

© Etienne Froment

Tout comme le Galaxy Note 2, le S4 peut être contrôlé sans un contact direct entre la peau et la surface tactile. Une fonction somme toute assez gadget  qui permet notamment de changer de piste d’écoute sans toucher son appareil, mais aussi d’avoir un aperçu d’une galerie photo en effleurant le dossier. Comme on pouvait s’y attendre, l’appareil intègre également la fonction “Smart Pause”, qui met automatiquement en pause la vidéo diffusée sur l’écran lorsque l’utilisateur détourne son regard.  Côté bonnes surprises, on citera également Dual-Camera, qui permet de réaliser deux photos simultanément avec l’appareil frontal et dorsal, “Group Play”, qui permet de partager des médias d’un terminal à l’autre sans passer par le Wifi, S-Voice Drive, un assistant de conduite qui permet de contrôler son terminal par la voix, un nouvel outil de traduction vocale instantanée, un outil de capture qui permet d’effacer certains éléments en mouvement, Story Album, une appli qui permet de monter des histoires à partir de galeries de photos ou encore S-Health, un outil de contrôle de l’état de santé assez rudimentaire qui utilisera les différents capteurs de l’appareil pour vous aider à améliorer votre mode de vie, en calculant par exemple les calories brulées quotidiennement.

Pas révolutionnaire, mais beaucoup mieux équilibré que la majorité des appareils de la concurrence, le Galaxy S4 semble reprendre des fonctionnalités propres à chaque constructeur pour ne garder que le meilleur de chaque machine. Sérieux concurrent au futur iPhone 5S d’Apple, le S4 permet à Samsung de prendre une petite longueur d’avance sur Cupertino tout en donnant un grand coup de pied dans la termitière Android.