Les enfants du primaire sensibilisés aux dangers de l’Internet

Par posté le 4 février 2013

Child Focus, Belgacom et Microsoft organisent une grande opération de sensibilisation à la sécurité en ligne. Élèves de la quatrième, cinquième et sixième primaire recevront gratuitement une formation dans le cadre de la journée internationale “Safer Internet” du 5 février.

© AFP

Les Belges font partie des plus mauvais élèves de l’Europe en matière de sécurité informatique. Seulement 43% de nos concitoyens évitent de cliquer sur des liens suspects qui leur sont envoyés par email. En réalité, le score moyen du Belge approcherait 35, sur une échelle de 100 dans le Microsoft Computing Safety Index.

Pour faire grimper ces résultats, plusieurs centaines de bénévoles vont investir des écoles primaires cette semaine. Au total, plus de 9.000 enfants de quatrième, cinquième et sixième recevront un cours théorique sur les menaces du Web. Le Safer Internet Day est l’occasion pour Child Focus, Belgacom et Microsoft d’envoyer des volontaires pour former les enfants aux notions de base. Identité en ligne, mots de passe, fiabilité et cyber-harcèlement seront autant de sujets abordés en classe. La formation, qui aura lieu le 5 février, sera donnée dans plus de 150 établissements à travers la Belgique.

“Ce partenariat est pour nous un bel exemple de mobilisation sociétale : parents, volontaires, employés, experts, directeurs d’écoles s’associent pour apprendre à nos enfants à utiliser Internet et les réseaux sociaux de manière sûre et responsable” explique un porte-parole de Child Focus. “Environ 9.000 élèves et pas moins de 300 enseignants vont être ainsi sensibilisés grâce à cette action. Parallèlement, Child Focus organise à l’occasion de cette journée mondiale pour un Internet plus sûr, un évènement étonnant à la gare de Bruxelles-Central : l’e-safety cube. Il s’agit d’un cube de 3m sur 3 représentant un ordinateur géant invitant les enfants et les navetteurs à réfléchir à la question de nos droits et responsabilités en ligne.

Pour les jeunes, l’enjeu est réel. Une étude financée par la Commission Européenne révèle que 73% des enfants sont capables de bloquer une personne de contact, mais seulement 63% savent adapter les paramètres de confidentialité sur les réseaux sociaux et 62% savent bloquer un spam. Pour éduquer les plus jeunes aux dangers de l’Internet, il importe de les sensibiliser dès leur plus jeune âge, soit 9-12 ans.

On en parle sur le forum.

Articles similaires:

Un commentaire

  1. Pingback: Une journée de sensibilisation pour surfer en toute sécurité | Geeko

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>