Un nouveau système de statuts sur Facebook

Par posté le 31 janvier 2013

Depuis ce matin, Facebook procède à de nouveaux essais en proposant à un panel d’utilisateurs triés sur le volet un nouveau système de statuts beaucoup plus intrusifs. Désormais, l’utilisateur peut dire au reste du monde ce qu’il mange, ce qu’il lit, ce qu’il regarde à la télévision et même partager son sentiment à l’aide d’un émoticône.

Reprenant la recette de Path, un réseau social qui propose de partager avec ses amis les plus proches certains statuts très intimes, Facebook teste une nouvelle approche du statut.

Visiblement bien décidé à pousser les utilisateurs à partager davantage leur quotidien sur le réseau social, Facebook introduit une série de statuts pré-enregistrés qui permettent à l’utilisateur de partager des informations qui seront directement liées à des produits référencés sur le réseau social.

En plus de partager un avis, une opinion avec ses amis, l’utilisateur pourra désormais ajouter des informations complémentaires, comme le nom du film qu’il visionne, le nom du roman qu’il est en train de lire, l’album qu’il écoute, le type de café qu’il boit, le repas qu’il vient de se préparer, le show qu’il regarde à la télévision et bien plus encore. Désormais, plus besoin d’expliquer le synopsis d’un film que vous aimez dans un statut puisque les applications de Facebook s’en chargeront pour vous. En sélectionnant le nom du film qu’il regarde, l’utilisateur liera automatiquement son statut à la page IMDB (source de référence pour le cinéma) du long métrage. En clair, plutôt que de noter “No Country for old men : un film exceptionnel”, l’utilisateur se contentera d’écrire “J’adore ce film!”, suivi du statut “- En train de regarder No Country for old men“, qui permettra au lecteur du statut de lire le synopsis du film sans avoir à lancer une recherche dans son navigateur.

Avec ce nouveau système de statuts, Facebook espère pousser davantage encore les gens à partager leur intimité sur le réseau social, pousser les autres à réagir, et surtout accroître sa popularité sur mobiles. A la place de “taguer” le lieu où il s’est rendu (Foursquare), l’utilisateur taguerait le film qu’il regarde, le livre qu’il lit, ou le repas qu’il se prépare. Une approche très intime du réseau social qui devrait permettre aux utilisateurs de rester connectés en permanence et de savoir ce que leurs meilleurs amis font à chaque moment…

Bien sûr, l’utilisateur reste libre d’utiliser ou non cette nouvelle option. Les premiers feedbacks s’avèrent plutôt positifs, en tout cas en ce qui concerne le partage d’informations relatives à un film, une série ou un album. En revanche, nombreux sont ceux à se poser des questions quant à l’intérêt de partager son humeur sur le réseau social. Si poster un statut tel que “Je me sens triste”, “Je me sens seul” ou “Je suis heureux” pousse effectivement les utilisateurs à réagir, le membre qui partage son humeur avec le reste du monde ne mesure pas nécessairement l’impact de son statut, ni la quasi-nécessité sociale de répondre aux questions de ses amis, une fois le statut publié.

De son côté, Facebook tient à rassurer les utilisateurs. “Le nouveau système de statuts n’est pas intégré à Graph Search.” Pas question donc d’utiliser ces données pour vous introduire à votre insu dans les résultats de recherches. En revanche, il est fort probable que Facebook utilise vos données pour cibler davantage encore la publicité avec ses partenaires.

Si le test s’avère positif, le nouveau système de statuts pourrait être étendu au reste du monde dans les prochaines semaines. En attendant, seuls les quelques utilisateurs sélectionnés pourront profiter de ce partage de statuts aux fonctionnalités étendues…

On en parle sur le forum.

[ Source : TechCrunch ]

Articles similaires:

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>