Facebook dévoile son moteur de recherche “social”

Par posté le 15 janvier 2013

Facebook annonce l’arrivée de GraphSearch, un nouveau système permettant de mettre en avant les contenus ayant le plus d’intérêt pour les membres du réseau social. La fonctionnalité est proposée dans un premier temps en “bêta” aux Etats-Unis. Elle sera rendue disponible à travers le monde à une période qui n’a pas encore été déterminée.

© DR

La grande annonce de ce mardi soir de Facebook est désormais connue : il s’agit de l’arrivée de GraphSearch, l’approfondissement de l’OpenGraph déjà disponible mais qui a l’avantage de mettre en avant les contenus susceptibles d’être intéressants pour les membres du réseau social. Le CEO de Facebook Mark Zuckerberg explique d’emblée que ses équipes et lui sont partis du constat que les moteurs de recherche sont l’une des meilleures solutions qui permettent la découverte de contenus. Facebook a donc développé un nouvel outil permettant de rendre ces recherches “sociales”.

Concrètement, ce service propose de lancer une recherche d’une personne suivant de nombreux critères comme le sexe, l’âge, la ville, la profession, les centres d’intérêts, etc… Un service qui pourrait être comparé finalement à un site de rencontres ou encore un site tel que Linkedin, mais la fonctionnalité GraphSearch a pour but d’aller plus loin.

Pour Mark Zuckerberg, Facebook était, lors de son lancement, l’endroit idéal pour passer du temps à se perdre dans les multitudes de pages proposées, découvrir de nouveaux contenus et créer de nouvelles relations. Le but de GraphSearch se veut d’offrir une nouvelle dimension : ne plus découvrir sans chercher, mais chercher à découvrir, grâce aux connexions sociales! Et pour y arriver, la fonctionnalité se base tout simplement sur les fondements de Facebook : les connexions entre individus, les photos, les lieux et les intérêts.

Pas de conséquence pour la vie privée

D’un point de vue de la vie privée, il n’y pas de changement à attendre suite à l’arrivée de ce nouveau service. Celui-ci se base sur vos préférences déjà en place pour l’affichage des résultats de recherche.

Encore en phase de développement, cette fonctionnalité n’est disponible qu’en anglais et aux Etats-Unis. En outre, la fonctionnalité offre des résultats encore limités : certaines actions liées à l’OpenGraph ne sont pas encore référencées dans les résultats. Il reste donc à attendre l’étoffement de cette nouvelle fonctionnalité et surtout son arrivée dans nos contrées. Et à ce sujet, Mark Zuckerberg s’est juste contenté d’un “demain”, sans donner plus de précision.

Que pensez-vous de l’arrivée de nouveau service?

Réagissez sur le forum.

 

Articles similaires:

5 Comments

  1. Pingback: Facebook dévoile son moteur de recherche « social » | Belgium-iPhone

  2. Pingback: Facebook dévoile son moteur de recherche « social » | Belgium-iPhone

  3. Gugus66

    15 janvier 2013 at 21 h 58 min

    A tout ce que fait FB (les autres aussi mais eux plus que d’autres), il faut se demander quel bénéfice ils vont en tirer. Forcément, dis-moi ce que tu cherches, je te dirai qui tu es et quels sont tes besoins. Ca fait peur, ces myriades de gens qui se laissent engloutir dans la galaxie FB. Ils connaissent tout d’eux, et demain avec ce moteur de recherche, encore plus. On n’imagine pas toute l’information que l’on donne sur soi dans les critères de recherche et dans les liens qu’on clique dans la liste des résultat. C’est diabolique.

    • tonton beber

      16 janvier 2013 at 3 h 27 min

      C’est bien pour cela qu’il est plus que nécessaire d’ajouter deux accessoires indispensables à son navigateur favori :
      - adblock bien sûr, que j’ai de surcroit paramétré pour qu’il élimine toute référence à facebook dans les sites que je visite … on sait jamais, la souris peut glisser et cliquer malencontrueusement sur “j’aime” … eh bien chez moi les “j’aime” ont disparu de mes écrans …
      - noscript qui bloque tous les scripts et ne les accepte que sur principe de la liste blanche. C’est un peu fastidieux la première semaine de navigation, mais quel confort ensuite …

  4. Pingback: Pourquoi Graph Search ne va-t-il pas tuer Google? | Geeko

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>