Malgré une amélioration constante de la recherche vocale, il reste de l’espace pour innover dans ce secteur sur la plateforme mobile de Google. Seul l’anglais est actuellement supporté.

maluuba
Pas besoin d'être tout à fait réveillé pour que Maluuba comprenne les commandes vocales

Alors que Google a annoncé une progression significative de son moteur de recherche vocale, une entreprise canadienne tente d’imposer sa solution qui s’apparente un peu plus à l’assistant Siri d’Apple. Si le projet Maluuba a démarré en 2010, la première application grand public fonctionnelle n’a vu le jour que début septembre de cette année pour un public relativement restreint puisqu’il concerne l’Amérique du Nord et l’Inde.

Le moteur de recherche proposé couvre des fonctionnalités basiques mais permet également de réserver un restaurant, d’organiser une sortie cinéma et de poser des questions de culture générale. Tout cela, bien entendu, en anglais.

Malgré l’impossibilité d’installer Maluuba sur un smartphone belge, une version internationale a été finalement livrée. Elle permet de découvrir l’étendue des services et la qualité de reconnaissance du moteur. En Belgique, il s’agira de se limiter à l’interaction avec les applications de base d’Android comme les notes, les alarmes ainsi que la recherche.

Une interface prometteuse, un assistant vocal très intelligent, des résultats convaincants. Vivement l’adoption du français et de certains services purement belges.

Maluuba beta sur Google Play.

On en parle sur le forum